in

Cameroun : La brigade anti-sardinard annonce une manifestation contre Franck Biya

Franck Biya

Des activistes du groupe anti-régime Biya de la diaspora, dans une publication sur les réseaux sociaux le 29 avril 2019, ont indiqué qu’ils se concentreraient sur le cas Franck Biya, fils ainé de son père.

Franck Biya
Franck Biya (c) Droits réservés

En effet, la brigade anti-sardinard que conduit Brice Nitcheu, soupçonne le fils aîné du Président de la République de nourrir l’ambition de succéder à son père à la tête du pays.

Pour ce groupe de pression formé au soir de la présidentielle du 7 octobre 2018, il est hors de question d’effectuer une succession monarchique au Cameroun. Dans ce sens, la BAS annonce une manifestation le 18 mai 2019, contre Franck Biya à Paris.

Pour approfondir :   Depuis les Etats-Unis, Nourane Foster réaffirme son indéfectible soutien à Cabral Libii

La publication de Brice Nitcheu, membre très influent de la BAS sur la toile est claire : « Nous avons l’œil désormais sur toi ! Frank Biya… Il frappe toujours au moment où on s’y attend le moins ! Depuis quelques années, son réseau s’active dans l’ombre pour servir aux Camerounais une succession monarchique ! Ça ne passera pas ! Il faut oublier tout de suite un tel projet. Le 18 mai, nous allons le rappeler à Macron (Président français ndlr) sur les Champs Élysées ! », a-t-il écrit.

En attendant de voir si cette manifestation sera maintenue ou pas, il est important de souligner que le fils aîné du Président de la République a toujours été éloigné de la gestion des affaires publiques. Très discret, même ses apparitions publiques sont assez rares.

Pour approfondir :   Luther André Meka : « Kamto doit être poursuivi pour tout le mal qu'il a fait pour le Cameroun »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ni John Fru Ndi

Pour Denis Nkwebo, « Fru Ndi n’a pas été enlevé (…) C’est un escroc politique »

Bafoussam neighbourhoo

Cameroun : Une rumeur sur la présence des Ambazoniens à Bafoussam fait paniquer