in

Cameroun : Grâce à l’OIM 2300 camerounais sont retournés au pays après une Migration irrégulière

Cameroun : Grâce à l’OIM 2300 camerounais sont retournés au pays après une Migration irrégulière

L’amphithéâtre Hervé Bourges de l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC) a servi de cadre ce 31 août 2017 pour la conférence sur le thème : « Migrations irrégulières des sportifs africains : enjeux et défis à partir du Cameroun ». Cette conférence a été organisée par  The Muntu Institute (TMI), en partenariat avec le laboratoire Yaounde Mediation and Information Study (YMIS), l’ONG Solution aux Migrations Clandestines (SMIC) et le Centre d’Études et de Recherche en Droit, Économie et Politique du Sport (CERDEPS) et avec le soutien de l’Initiative conjointe UE-OIM (Union européenne au Cameroun – OIM Cameroun) pour la protection et la réintégration des migrants.


Cameroun : Grâce à l’OIM 2300 camerounais sont retournés au pays après une Migration irrégulière
Panel de la cérémonie d’ouverture de la conférence sur les migrations irrégulières des sportifs africains – DR

Après une première conférence sur la même thématique, l’ONG Solution aux Migrations Clandestines (SMIC) a souhaité creuser d’avantage le phénomène de migrations irrégulières des sportifs africains et c’est fort de ce passif, qu’elle s’est rapprochée du Muntu Institute pour réaliser cette autre conférence. « Il faut commencer par dire que nous sommes une association qui travaille dans le domaine de la migration depuis 2006. Le sport parce que nous y sommes aussi, on s’occupe du volet sportif et naturellement l’actualité parce que nous sommes bercés chaque fois par toutes ces nouvelles de sportifs qui ne reviennent pas. Comme on est interpellé par toute la question migratoire, forcément on s’est posé des questions et par rapport à ça , on a fait une conférence déjà, messe cette fois on a voulu aller un peu plus loin, c’est pour ça que nous sommes venus vers The Muntu pour aller un peu en profondeur dans les discussions par rapport à cela pour ressortir avec des recommandations qu’on pourra formuler et adresser pour essayer de trouver une issue à ce problème-là», a indiqué le Dr Yves Tsala à presse après la cérémonie d’ouverture de la conférence.

Cameroun : Grâce à l’OIM 2300 camerounais sont retournés au pays après une Migration irrégulière
Dr Yves Tsala, SMIC – DR

Cette conférence a eu pour but de chercher les causes de la migration irrégulière des sportifs africains, mais aussi et surtout la formulation des recommandations qui vont aider à prendre des décisions pour essayer de juguler le phénomène. « Nous sommes dans cette conférence dans le volet de sensibilisation de notre projet financé par l’Union Européenne. cette conférence vise à discuter des raisons qui poussent des jeunes camerounais à quitter le pays pour aller faire du sport ailleurs et nous voulons aussi sorti de cette journée avec des recommandations opérationnelle. Cette conférence est un dans le cadre d’un projet financé par l’Union Européenne et mis en œuvre au Cameroun par l’OIM grâce au soutien du gouvernement camerounais. Dans le cadre de ce projet, nous avons facilité le retour de 2300 camerounais qui se trouvaient en détresse dans d’autres pays. On a facilité leur réinsertion à travers la création d’une activité génératrice de revenue, on est pour l’instant à 800 personnes qui ont déjà reçu le matériel pour démarrer une telle activité. Ce projet vise aussi à sensibiliser les jeunes sur les risques de la migration irrégulière et à faire une collecte de donnée pour pourvoir soutenir une programmation des activités qui soient basée sur les faits », a précisé Serena PESCATORE, chargé de la communication de l’OIM.

Cameroun : Grâce à l’OIM 2300 camerounais sont retournés au pays après une Migration irrégulière
Serena Pescatore, Communication OIM – DR

The Muntu Institute (TMI) étant un organisme de recherche qui saisit les phénomènes sociaux pour les analyser ne pouvait ne pas inscrit cette problématique dans son programme d’activité, puisque le sport est l’activité dans lequel se reconnait plusieurs camerounais et africains. C’est ainsi qu’il a été accompagné dans cette initiative par le SMIC, le CERDEPS, le YMIS, l’ESSTIC et l’OIM. « The Muntu Institute est organisation de recherche et un think tank dont le but principal est de penser les différentes questions qui occupent les africains au quotidien. Le but de cette conférence, fait partie de notre agenda intellectuel. Le sport est l’une des questions qui mobilisent le plus les africains et l’une des manières qui permet d’accéder véritablement à l’intelligibilité, à la manière donc le sport se manifeste dans notre société, c’est notamment de considérer entre autres, mais il ne s’agit pas que de ça la question très important et cruciale des migrations sportives irrégulières. Cette conférence est heureuse, parce qu’elle intervient non seulement à l’issue de la coupe du monde qui vient de s’achever, mais aussi en prévision des grands événements sportifs qui arrivent et dans lesquels la plupart des sportifs camerounais et africains sont impliqués. Il est tout à fait intéressant que le SMIC, l’OIM ait accepté de nous accompagner dans cet événement, et l’ait même initié avec nous parce qu’il faut dire les choses telles quelles sont, c’est la preuve que c’est une question qui intéresse énormément les gens et qu’il faut continuer à penser pour essayer de démêler au maximum l’écheveau des difficultés qui saturent ce domaine-là », le Dr Parfait D Akana, Directeur Exécutive The Muntu Institute.

Cameroun : Grâce à l’OIM 2300 camerounais sont retournés au pays après une Migration irrégulière
Dr Bekombo à gauche et le Dr Akana à droite, The Muntu Institute – DR

Cette conférence a été émouvante avec le récit du retour au pays, d’un sportif de l’enfer libyen. Il a dépensé plus de 300 000 et a regretté par la suite son aventure, parce que selon lui, cet argent aurait pu le servir surplace au pays pour monter une affaire. A la fin de son témoignage, il conseille aux jeunes de ne pas prendre la route pour aller chercher fortune en Europe, il faut plutôt passer la voie normale. « Je ne peux pas encourager un jeune de prendre la route pour aller en Europe. Si tu veux partir, part dans les voies normales », a-t-il dit.

C’est le début d’une série de conférence, sur cette thématique. À l’avenir il y a aura encore d’autres conférences qui vont poursuivre la réflexion entamé sur d’autres approches ou angles.

La prochaine activité du Muntu Institute va avoir lieu vendredi. Changement de lieu pour la Fondation Salomon Tandem Muna, pour une autre thématique. Dans le cadre de sa première série de conférences sur Genre et Sexualité, The Muntu Institute accueille le Dr. Larissa Kojoué. Cette chercheuse-politiste va présenter une communication intitulée : “Internet et sexualité au Cameroun: dominations masculines et inégalités sexuelles”.

Notez ce rendez-vous dans vos agendas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun: Un enseignant de l'Université de Douala suspendu pour « atteinte à la dignité et à la déontologie universitaire »

    Cameroun: Un enseignant de l’Université de Douala suspendu pour « atteinte à la dignité et à la déontologie universitaire »

    Cameroun/Présidentielle 2018 : Paul Eric Kingue soutient le candidat Maurice Kamto du MRC

    Cameroun/Présidentielle 2018 : Paul Eric Kingue soutient le candidat Maurice Kamto du MRC