in

Cameroun: Ces 08 lions indomptables qui ont porté le maillot du Paris-SG avant Choupo-Moting

PSG Camerounais

De Jean-Pierre Tokoto  à Nicolas Alnoudji en passant par Modeste Mbami, Eric Choupo-Moting, devient le 09eme lion indomptable de l’histoire à porter les couleurs de club Parisien.


PSG Camerounais
De gauche à droite, Choupo-Moting,  Jean Pierre Tokoto, Frabrice Moreau, Albert Baning, Modeste Mbami, Patrick Mboma 

Quatrième recrue du Paris Saint-Germain cette saison 2018/2019, l’attaquant de 29 ans qui a rejoint le PSG pour deux saisons à la surprise générale pourra t-il faire mieux que ses ainées qui n’ont presque jamais connu de séjour glorieux au sein de ce club ? Lebledparle revient sur le parcours de ces 08 lions au sein du club mythique parisien.

Le premier de l’histoire fut Jean-Pierre Tokoto

Né le 26 janvier 1948 à Douala il évoluait au poste de milieu de terrain au Psg et y passera deux saisons (1975-1977) avec 50 matches joués pour douze buts de marqués. L’un des plus grands moments dans l’histoire de ce camerounais avec le club parisien est le match  amical,  PSG VS FC Barcelone de Johan Cruyff ( au sommet de la gloire). Après 45 minutes de jeu, les parisiens prennent les initiatives sur un magnifique drible de Zaleb qui met 3 joueurs au vent avant de servir Jean Pierre Tokoto pour l’ouverture du score. La star néerlandaise assurera l’égalisation pour le nul (1-1).

William Njo Léa

Franco-camerounais, il est né le 15 juillet 1962 à Paris et décédé en 2006. Avec le PSG il va évoluer de 1984 à 1985. Cet ancien lion indomptable va jouer 18 matches avec le PSG et maquer 4 buts. Il portera par la suite les couleurs de Brest, Lens, et Caen.

Fabrice Moreau sera le 3e camerounais à porter les couleurs du PSG

Né d’un père français et d’une mère camerounaise le 7 octobre 1967 à Paris, il débute à l’ES Parisienne avant de rejoindre le PSG. Comme d’autres camerounais il ne s’y impose pas, jouant seulement 2 matches en D1 entre 1984 et 1987. Il est alors prêté en D2. De retour au PSG la saison suivante, il n’y dispute qu’un match de Coupe de France. Il quitte le PSG pour Le Mans en 1989. Sa carrière se déroule alors principalement en D2.  Il rejoint la sélection du Cameroun en 1996. Il participe aux éliminatoires de la Coupe du monde 1998 mais n’est pas retenu dans la liste des 22.

Patrick Mboma

Il ne connaitra pas un succès avec le club de la capitale. Arrivé en 1994, il sera dans l’ombre de George Weah, David Ginola, Amara Simba ou encore François Calderaro. Il se fera donc prêter à La Berrichonne de Châteauroux. Après une première saison en D2, le club est relégué en raison de la refonte de la Division 2 qui passe de deux poules de 18 clubs à une poule de 22. Toujours prêté par le PSG, Mboma fait une seconde saison à Châteauroux où il inscrit 17 buts et est champion de France de 3e division en 1994. Il revient à Paris mais Luis Fernandez, l’entraîneur d’alors, ne lui laisse que peu de chance de s’exprimer. La saison suivante, il est prêté un an au FC Metz puis revient au PSG, la saison d’après, pour enfin faire décoller sa carrière. L’entraineur Ricardo ne le fait pas plus jouer, il décide de rompre son contrat à l’approche de la Coupe du monde 1998 et s’envole pour le Japon.

Pour approfondir :   Elle décède après son mariage suite à un empoisonnement

Nicolas Alnoudji

Ce défenseur ou milieu défensif a fait partie de l’équipe nationale du Cameroun, championne olympique à Sydney en 2000. Comme ses prédécesseurs, son passage au PSG en 2002 a été un flop

Apres la Turquie, il va étre recruté par le PSG de Luis Fernandez, qui le prête par la suite au sporting club de Bastia pour une saison. « Il y avait trop d’étrangers non communautaires dans l’effectif. Quand Je suis revenu de prêt, le nouvel entraîneur Vahid Halilodzic m’a fait savoir que je ne rentrais pas dans ses plans. J’ai encaissé le coup, mais il fallait partir. Et c’est ce que J’ai fait. J’ai donc été sollicité par Sedan pour une saison avant donc d’aller prêter main forte à Pierre Lechantre en Arabie Saoudite ; Et Je suis parti de Al Alhy en même temps que Lechantre … » raconte t-il dans une interview au journal Camfoot.

Modeste Mbami

En 2003, Il rejoint le PSG pour un montant d’environ trois millions d’euros. Il joue son premier match sous les couleurs parisiennes lors de la seconde journée de Ligue 1 contre Lille OSC.. Le 21 février 2004, il marque le premier but de sa carrière contre l’EA Guingamp. Il est crédité d’une excellente première saison sous les ordres de Vahid Halilhodžić (2003-2004). Malheureusement pour lui, il est freiné dans sa progression par une grave blessure.

Éloigné des terrains pendant six mois en raison d’une fracture du péroné droit lors du match PSG-CSKA Moscou en décembre 2004 comptant pour la première phase de la Ligue des champions, Modeste M’Bami retrouve son meilleur niveau pour le début de la saison suivante. Il revient peu à peu à la compétition et entame la saison 2005-2006 en tant que titulaire sans pour autant retrouver le niveau qui était le sien lors de sa première saison parisienne. Après de nombreuses tergiversations et de nombreuses demandes de transfert . En 2006, modeste M’Bami signe à l’Olympique de Marseille.

Pour approfondir :   Sud : le FEICOMM veut plus de visibilité dans les ouvrages qu’il finance

Jean Huges Ateba

Passé par Nantes, qu’il rejoint dès 1997 en provenance des Brasseries et Union sport de Douala au cameroun , Jean-Huges Ateba s’engage pour 3 ans en faveur du Paris Saint-Germain en 2004.

Peu en grâce aux yeux de Vahid Halilhodžić puis de Laurent Fournier, Jean-Hugues Ateba évolue très souvent au sein de l’équipe réserve parisienne. La même chose se produit avec Guy Lacombe, l’entraîneur ne faisant que très peu appel à lui. En deux saisons au Paris Saint-Germain, il dispute seulement 13 matchs avec l’équipe première, et ceci toutes compétitions confondues. Le 31 août 2006, Ateba rejoint La Berrichonne de Châteauroux, club de Ligue 2, pour un contrat de 3 ans.

Albert Baning,

Evoluant au poste de milieu de terrain défensif, il est considéré par la presse francaise comme l’un des plus grands flops de l’histoire du PSG

En 2006, le milieu défensif camerounais avait débarqué au PSG avec l’étiquette d’un nouveau Vieira. Mais il n’y avait joué qu’un match en Ligue 1.  «Du PSG, il ne me reste rien, raconte le milieu défensif de 31 ans. Je ne vais pas vous dire que c’est un bon souvenir. Je suis arrivé à une époque défavorable pour le club. Avant mon arrivée, le PSG gagnait. Après mon passage, il a aussi beaucoup gagné. Mais moi, je suis arrivé dans la période creuse, celle où le club n’avait pas de résultats. Tout le monde était dans le doute, moi aussi. Il est probable et je le pense que, dans un autre contexte, les choses auraient été différentes pour moi.» racontait-il en au journal le Parisien.

Il évolue depuis décembre 2017 avec le FC Gueugnon, pensionnaire de National.

Et maintenant Choupo Moting…

L’aventure du 09eme, Choupo Moting s’annonce également peu glorieuse. Puisque l’attaquant camerounais qui ne fait pas partie des meilleurs à son poste en Europe ni en France est recruté comme doublure de Cavani. Le PSG, engagé sur tous les fronts (championnat, coupes nationales, Ligue des champions) et qui compte de nombreux internationaux, veut pouvoir faire tourner son effectif avec Choupo-Moting.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Garanti-express.jpg

Cameroun: Garanti Express autorisé à reprendre du service

Choupo-Moting parle de son transfert au PSG: « C’est comme un rêve ! »