in

Cabral Libii accuse le journal Cameroon Tribune d’avoir publié les propos dont il n’est pas auteur

Cabral Libii accuse le journal Cameroon Tribune d’avoir publié les propos dont il n’est pas auteur

Sur sa page Facebook ce 29 janvier 2020, Cabral Libii a publié des propos qui sont par la suite parus dans le quotidien national bilingue mais dont l’auteur ne reconnait pas totalement la paternité.


Cabral Libii accuse le journal Cameroon Tribune d’avoir publié les propos dont il n’est pas auteur
Cabral Libii (c) Droits réservés

« Ces propos ne sont pas de moi. Que devient Cameroon Tribune ? », s’est interrogé, surpris, le président du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale(PCRN) sur sa page Facebook officielle.

En effet, dans une sous-rubrique du quotidien national bilingue Cameroon Tribune intitulée La phrase choc, il ressort que Cabral Libii aurait fait une déclaration au cours du meeting de lancement de la campagne électorale à Makak le dimanche 26 janvier 2020 retranscrite de la sorte : « Je ne fais pas la campagne pour les législatives, mais pour la présidentielle. Mais comme avant d’être président, il faut d’abord faire ses preuves à la mairie ou à l’Assemblée nationale et pourquoi pas être ministre, je suis avec vous », peut-on lire dans l’extrait du journal.

Des faits que le candidat à la présidentielle du 7 octobre 2018 ne reconnait pas et s’interroge sur ce que devient le média national.

En attendant certainement les éléments justificatifs de Cameroon Tribune, notons que le candidat à la députation s’est rendu le 25 janvier 2020 à Edéa pour accompagner ses camarades de parti dans le compte du lancement officiel de la campagne électorale des législatives et municipales du 9 février prochain.

Cameroon T.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Législatives et municipales : Issa Tchiroma Bakary accuse l’UNDP d’être « adepte de la fraude électorale »

    Législatives et municipales : Issa Tchiroma Bakary accuse l’UNDP d’être « adepte de la fraude électorale »

    Ninctheu SDF P.jpg

    Cameroun : Jean Michel Nintcheu lâche les raisons fracassantes de sa profanation des effigies du RDPC