in

Cabral Libii refuse toute négociation avec Sismondi Bidjocka

Cabroli

Au cours d’un Live Chat avec une militante de son parti et dont l’élément est parvenu à notre rédaction, l’honorable Cabral Libii dit ne vouloir condamner personne, mais laver l’honneur du PCRN.

Cabroli
Hon. Cabral Libii (c) Droits réservés

Sur le plateau de Canal Presse dimanche 6 juin 2021, Sismondi Barlev Bidjocka exprimait sa gratitude envers le Pr Messanga Nymding qui s’est engagé à conduire une médiation entre le président national du PCRN et le promoteur de RIS FM.

Quelques heures après, les propos du député ne présagent pas encore une lueur d’espoir. Difficile pour le moment de penser que l’homme politique puisse retirer sa plainte à l’écoute du Chat Live qu’il a eu avec l’une de ses militantes.

« Même dans les cas comme ceux-ci, n’oubliez pas que notre ligne politique c’est vraiment la réconciliation. L’objectif pour moi ce n’est pas de faire condamner quelqu’un. Mais, c’est de laver l’honneur du PCRN », a averti Cabral Libii.

Dans ses propos, le juriste de formation semble ignorer la thèse de la médiation qui est en vue lorsqu’il affirme que «ceux qui vous parlent de médiation sont les seuls à savoir de quoi ils parlent»,

De l’autre côté, son interlocutrice exige que le journaliste incriminé rende compte de ses « allégations » diffusées sur RIS Fm le 26 mai dernier. La procédure en cours, le président du PRCN n’hésite pas à rappeler les idéaux de son parti, les défis importants que doit remporter celui-ci.

« La médiation est un mode de règlement de guerre qui est un mode alternatif à la modalité authentique. Donc, la médiation existe dans pleine de choses. Mais la médiation se fait aussi dans un certain nombre de juridictions (dans un certain cadrage). C’est dans ce sens que moi je peux parler de médiation. Mais quelqu’un qui t’appellerait pour te dire… Mais moi je voudrais vous dire, restons focus sur ce qui est important pour nous. Nous avons des élections à préparer, nous avons un projet de société à partager avec nos compatriotes, nous avons des idées à partager. Moi qui suis le président de votre parti, je peux vous rassurer que c’est ce travail qui nous fait avancer… », a expliqué l’ancien étudiant de l’Université de Yaoundé 2 dans cet appel vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Barlev

Sismondi Bidjocka relate comment il est parvenu à diffuser l’éditorial qui le met aux prises avec Cabral Libii

president cosumaf

Des structures camerounaises épinglées dans les campagnes frauduleuses de collecte de fonds