in

Des structures camerounaises épinglées dans les campagnes frauduleuses de collecte de fonds

president cosumaf

À travers un communiqué publié le 27 mai 2021, la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF)  met en garde le public contre les campagnes frauduleuses de collecte de fonds du public dans la zone CEMAC.

 

president cosumaf
le président de la Cosumaf, Nagoum Yamassoum – capture photo

 

Plusieurs structures camerounaises sont épinglées. Il s’agit Global Investment Trading (LIYEPLIMAL), Highlife International Cameroon, Cameroon Invest, Timex Trading Cameroon, Tjtm Cameroun et Tagus Investment, qui « procèdent à la collecte irrégulière des fonds auprès du public, contre des titres de capital, des placements financiers, et dans de bien divers (immobilier, véhicule) avec des promesses de rendements allant de 100% à 500% de la mise initiale et dans les délais raisonnables », comme l’indique le communiqué de la COSUMAF.

Pour approfondir :   Le Pr Viviane Ondoua Biwolé nommée administratrice indépendante de la Bgfi banque

Ces collectes sont des campagnes frauduleuses de collecte de fonds du public et de placements en violation de la législation en vigueur. « Pour rappel, l’exercice de toute activité en lien avec l’appel public à l’épargne et les instruments financiers est soumise à l’agrément préalable de la COSUMAF, lequel agrément est matérialisé par une décision prise après instruction d’un dossier d’agrément formulé par le requérant », précise le communiqué de la COSUMAF.

La COSUMAF donne des indices au public avant de commencer tout investissement. « Par ailleurs, la COSUMAF rappelle les règles de vigilance suivantes à observer avant tout investissement : – s’assurer que la société qui propose le produit est habilitée à le faire, et dispose d’un agrément ou d’un visa émis par l’Autorité du Marché Financier ; obtenir un maximum d’informations par vos propres soins sur ladite société ; – Aucun discours commercial ne doit faire oublier, qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé », conseille la COSUMAF.

Pour approfondir :   Economie : En trois ans le Cameroun a dépensé 9634 milliards Fcfa dans l'importation des denrées alimentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cabroli

Cabral Libii refuse toute négociation avec Sismondi Bidjocka

000 1iw7rp 0 can

La cérémonie du tirage au sort de la CAN 2021 reportée sine die