in ,

Budget 2024 : les revendications des enseignants seront prises en compte

Le ministre des Finances s’est exprimé en longueur sur certaines dépenses prioritaires dans le prochain exercice budgétaire.

Motaze Financement
Le Minfi pense aux PME (c) Droits réservés

Lors de la session budgétaire 2024 à l’Assemblée nationale, le ministre des Finances Louis Paul Motaze a abordé les défis économiques résultant de la pandémie de COVID-19 et du conflit russo-ukrainien. Il a relevé la nécessité de prendre en compte ces difficultés tout en répondant aux revendications, notamment celles des enseignants en grève.

Le ministre a reconnu les problèmes auxquels est confronté le gouvernement, y compris les revendications des enseignants, et a évoqué la nécessité de trouver des solutions pour répondre à leurs demandes légitimes. Il a insisté sur la complexité de la situation, mais a appelé à l’adoption de mesures appropriées. « Nous devons prendre en compte toutes ces difficultés sans oublier le fait que les revendications telles que les revendications des enseignants, devraient également être adressées », a déclaré Louis Paul Motaze devant l’Assemblée nationale. Motaze a également noté que malgré les contraintes budgétaires, le Cameroun parvient à renforcer ses recettes non pétrolières d’année en année. Selon lui, l’importance de ces recettes a pour but de réduire la dépendance vis-à-vis du pétrole et contribuer à la stabilité budgétaire.

Pour approfondir :   Pr Bayebeck : «Les violences vis-à-vis des enseignants traduisent l’amateurisme de nos Forces de maintien de l’ordre» 

La présentation du budget 2024

Bien que le budget global soit en hausse de 0,2%, certaines lignes budgétaires ont été réduites. Le gouvernement prévoit un budget de 6 740,1 milliards de FCFA pour l’année 2024. La gestion des finances publiques, en particulier dans le contexte de la pandémie et d’autres pressions économiques, reste un défi majeur pour le gouvernement camerounais. Les négociations et les décisions budgétaires visent à trouver un équilibre entre les besoins et les ressources disponibles.

Pour approfondir :    Litige foncier entre communauté musulmane et Ketcha Courtès à Olembé : Paul Biya tranche l’affaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bois

Le Cameroun devient premier producteur mondial de bois précieux

Nintcheu JM 1

Un militant du SDF accuse Jean Michel Nintcheu du détournement de 168 millions de FCFA