in

Cameroun : Louis Paul Motazé et Georges Elanga Obam fixent les bases de la politique budgétaire au niveau local

Minffii

Les orientations de la politique budgétaire au niveau local sont contenues dans une circulaire conjointement signée par le ministre des Finances et celui de la décentralisation et du Développement local.


Minffii
Mounouna Foutsou (c) Droits réservés

Selon la nouvelle loi portant Code général des collectivités territoriales décentralisées, 15% du budget de l’Etat seront alloués au titre de la dotation générale de la décentralisation.

C’est pour mieux se fixer sur la question que Louis Paul Motaze du Minfi et Georges Elanga Obam du Mindevel ont signé une circulaire le 11 novembre 2020 dans l’optique de préparer les budgets des collectivités territoriales décentralisées (CTD) pour l’exercice 2021.

Dans un premier temps, « Le processus d’élaboration des budgets des CTD pour l’exercice 2021 s’inscrit d’une part, dans la poursuite de la mise en œuvre du plan global de riposte contre la pandémie du Covid-19, pour atténuer ses effets socioéconomiques et faciliter le relèvement post-crise sanitaire et, d’autre part, dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement qui vise à opérationnaliser la seconde phase de la vision 2035 », lit-on dans la circulaire.

En attendant que les budgets communaux soient votés au plus tard le 15 décembre, la circulaire indique qu’«en matière de dépense, les choix budgétaires continueront d’être guidés par la recherche d’une plus grande efficacité socioéconomique de la dépense et l’amélioration du service public local à travers une allocation et une gestion efficiente des fonds publics. La qualité de la dépense doit demeurer une préoccupation constante ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20180208 img tan field par otn msf151491

Manaouada Malachie lance une campagne de solidarité pour l’élimination des fistules obstétricales

Foutoua.JPG

Cameroun : 1 325 projets bénéficient de 3,5 milliards de FCFA pour le compte du Plan triennal spécial Jeunes