in

Benjamin Zebaze : « Les anglophones vont finir par nous chasser de leur zone comme en Afghanistan »

Ben Zebaze

Le Directeur de publication de la « Tribune de l’Ouest » compare la situation sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à celle qui prévaut depuis plusieurs jours en Afghanistan.

Ben Zebaze
Benjamin Zebaze (c) Droits réservés

La prise de pouvoir par les Talibans en Afghanistan devrait inspirer le gouvernement camerounais, estime Benjamin Zebaze. « Regardez comment les Occidentaux que vous soutenez fuient en Afghanistan devant des hommes en guenilles qui maîtrisent le terrain », écrit-il sur Facebook.

« Lorsque Dieudonné Essomba et moi vous disons qu’on ne peut rien contre une rébellion soutenue par des populations qui ont l’impression d’être colonisées, vous refusez de comprendre. Les anglophones vont finir par nous chasser dans leur zone », est convaincu Benjamin Zebaze.

En Afghanistan, la prise du pouvoir par les talibans crée une situation de chaos dans le pays et de nombreuses délégations occidentales qui s’y trouvent rentrent dans leurs territoires respectifs. Ce 16 août 2021, au moins sept morts ont été comptabilisé à l’Aéroport de Kaboul selon l’agence de presse américaine qui cite le département d’Etat. Les défunts sont tombés tombées d’un cargo de l’armée américaine lors du décollage. Ils essayaient par tous les moyens de fuir la guerre.

Par ailleurs selon l’AFP, «au milieu des milliers de personnes qui se trouvaient là pacifiquement, deux types ont brandi leurs armes d’un air menaçant », a raconté un responsable du Pentagone ayant requis l’anonymat. «Ils ont été tués tous les deux», a-t-il indiqué, sans préciser si ces deux morts ont été comptabilisées dans le bilan donné par le ministère des Affaires étrangères américain. D’après sieur Zebaze, la crise anglophone peut s’enliser de la même manière si Etoudi ne privilégie pas le dialogue.

Pour approfondir :   Tribune: Où va-t-on avec l’école formelle au Cameroun ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Palais congres

La beauté du Palais des congrès à quelques heures du tirage au sort de la Can impressionne les Camerounais

ESSO dIEUDO

Dieudonné Essomba : «La crise anglophone ne s’éteindra jamais tant qu’on n’engage pas la réforme sur la forme de l’Etat»