in

Anthony Pla à un Camerounais : « Le dernier du championnat d’Ethiopie touche dix fois plus d’argent que le champion de chez toi »

Plato

Le journaliste français a recadré un internaute sur la toile quelques instants après le tirage au sort de la Can Total Energies 202.

Plato
Anthony Pla (c) Droits réservés

Depuis le 17 août 2021 dans la nuit, les 24 équipes qui vont participer à la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations(Can) prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022, sont connues.

C’est à l’issue du tirage au sort de la compétition continentale tenue en Yaoundé en présence des autorités en charge du football camerounais et des anciennes gloires africaines, que les 6 poules ont été dévoilées.  Le Cameroun, pays organisateur et quintuple champion d’Afrique, apparait dans la poule A où sont logés, le Burkina Faso, l’Ethiopie et le Cap Vert.

Aussitôt la poule A a été dévoilée que les commentaires ont afflué sur la toile. Ignorant même que les dents et les griffes du Lion sont devenues fragiles ces dernières années, certains Camerounais sous-estiment des adversaires du Cameroun, aux rangs desquels, l’Éthiopie, certainement du fait de l’étiquette qui leur a été collée à la peau comme un pays très pauvre il y a plus d’une décennie : « Les Éthiopiens jouent toujours au football ? », a demandé un internaute à Anthony Pla qui communiquait sur les résultats du tirage au sort sur Facebook.

Ce dernier, n’a pas caressé dans la sens du poil, son vis-à-vis : « Le dernier du championnat d’Ethiopie touche dix fois plus d’argent que le champion de chez toi », a-t-il répondu sèchement.

Pour approfondir :   Cameroun/Crise Anglophone: sept élèves et trois enseignants enlevés par des sécessionnistes à Bamenda

Si certains Camerounais se dressent contre ce constat du confrère, d’autres lui donnent raison eu égard à la situation « précaire » dans laquelle évoluent les joueurs professionnels au pays de Roger Milla. Cette opinion tient pour exemple, les salaires insignifiants, les aérés et autres problèmes de mangement qui constituent les maitres maux du football au 237.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leonard Chatelain

Leonard Chatelain : « Je me sens honoré d’avoir été là face visible du Cameroun »

ceremonie tirage au sort

[Tribune] Yves Atanga : « La CAN c’est maintenant »