in

Alphonse Bibehe : « Jean Nkueté nous a rejetés… Il nous a complètement détruits »

Frustré par le comité central du RDPC après le rejet de sa candidature pour les élections régionales, l’opérateur économique avait décidé de se mettre à l’écart des activités du parti, sans pour autant démissionner. Depuis lors, il a la gueule de bois.

Alphonse Bibehe (c) Droits réservés

Dans un entretien avec nos confrères de la chaine de télévision Vision4 au soir de sa décision de se mettre à l’écart du parti, Alphonse Bibehe était revenu sur les raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision, pointant un doigt accusateur sur le secrétaire général du comité central du parti au pouvoir, Jean Nkueté.

« J’ai cité plusieurs fautes politiques qui ont été faites par monsieur Jean Nkueté. Quand vous mettez à l’écart des hauts cadres du parti, qu’est-ce vous entendez par là ? Si ce n’est pas une déstabilisation de ce parti. Prenez mon cas, vous prenez celui de monsieur Nyodog (Perrial). Nous sommes tous les deux membres du comité central. J’ai été désigné par le président Paul Biya, et je suis membre de la délégation permanente du comité central dans la Sanaga-Maritime (Littoral). Ce département nous a choisis. La région nous a choisis. Monsieur Nkueté nous a rejetés. Vous pensez que nous continuerons à jouir d’une même légitimité quand nous retournerons à la base ? Il nous a complètement détruits », s’était-il lamenté.

Pour approfondir :   Cameroun : Le gouvernement oppose un refus à la demande de subvention de Camair-Co

Le frère ainé du ministre des Transports, Jean Ernest Ngalle Bibehe, estime que cette volonté de les écarter de la course des régionales a éteint son militantisme, même s’il va rester dans le parti et continuer de soutenir le président national Paul Biya.

« Je n’ai jamais prononcé le mot démission du RDPC. Je précise bien : il y a des pratiques en ce moment au niveau du comité central, l’organe de décision du parti, à même de déstabiliser le parti et à déstabiliser le pays. Ne voulant pas participer à cette organisation de destruction, je me tiens à l’écart », tambourine Alphonse Bibehe.

Pour approfondir :   Maurice Kamto réagit au massacre des soldats camerounais au Nord-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

81 immigrés Camerounais devraient fouler l’aéroport de Douala ce jour !

Nourane et Matomba

Serge Espoir Matomba recadre Nourane Foster et apporte un soutien de poids à la CRTV