in ,

Alexandre Song dénonce à son tour la mise à l’écart d’André Onana de l’équipe nationale camerounaise

Alexandre Song a effectué cette déclaration lors d’un come-back au devant de la scène dimanche dernier sur LTM.

Song Alex 1
Alexandre Song (c) Droits réservés

Après un longue absence des médias, Alexandre Song, l’ancien Lion Indomptable a fait son retour sur le devant de la scène ce dimanche 6 août 2023 dans l’émission Franc Jeu, diffusée sur LTM TV, une chaîne de télévision privée basée à Douala, au Cameroun.

Lors de cette émission, l’ancien joueur a partagé son point de vue sur le football camerounais et en particulier sur la situation d’André Onana, gardien de but talentueux qui évolue actuellement en club avec l’Ajax Amsterdam aux Pays-Bas. Alexandre Song n’a pas hésité à dénoncer la mise à l’écart d’Onana au sein de l’équipe nationale senior du Cameroun.

C’est une erreur grave

Pour Alexandre Song, priver l’équipe nationale d’un gardien de la trempe d’André Onana est une erreur grave. Il a comparé cette décision à une armée qui choisit de se désarmer lors d’une guerre. Son inquiétude quant à l’absence d’un gardien de classe mondiale comme Onana est manifeste, et il est convaincu que cela pourrait avoir un impact négatif sur les performances de l’équipe. « Se priver d’un gardien de la trempe d’André Onana est plus qu’une erreur grave. On dirait une armée qui opte pour se désarmer lors d’une guerre », commente-il.

En outre, Alexandre Song a révélé que ses activités actuelles sont principalement axées sur l’entrepreneuriat. En parallèle, le neveu de Rigobert Song évolue avec Arta Solar à Djibouti. Il est d’ailleurs le capitaine du club.

Pour approfondir :   Littoral : Une forte tempête sème la désolation à Mbanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

JF Kenmoe

Jeux de la Francophonie : Voici le double exploit réalisé par le Cameroun U-20 et son jeune coach Yvan Kenmoe

Banda Kani

Banda Kani : « le MRC n’est pas un parti politique, mais une chefferie »