in ,

Affaire Martinez Zogo : Amougou Belinga et ses associés seront de nouveau présentés devant le tribunal militaire

selon plusieurs sources à Lebledparle.com ,Cette nouvelle comparution fait suite à une enquête sur l’affaire Martinez Zogo, dans laquelle des employés du groupe Anecdote, dirigé par Belinga, avaient été arrêtés.

mm
Affaire Martinez Zogo : Une nouvelle tournure de l'enquête vient de surgir

Parmi les employés arrêtés figurait le bras droit de Amougou Belinga, Jean Claude Fouda Abega, qui a finalement été libéré après avoir été détenu avec d’autres employés au SED par des gendarmes. Cependant, les avocats de Fouda Abega ont dénoncé les vices de procédure dans son arrestation et ont demandé une requête d’habeas corpus pour sa libération.

Des interrogatoires supplémentaires pour Belinga et ses associés

Amougou Belinga et d’autres membres de son groupe ont également été transférés du SED au groupement de gendarmerie pour des interrogatoires supplémentaires et des confrontations. Selon des sources proches de l’affaire, de nouvelles preuves ont été présentées contre eux, justifiant leur nouvelle comparution devant le tribunal militaire la semaine prochaine.

Pour approfondir :   [Tribune] Et si nous osions inventer un autre Cameroun ?

Les autres employés libérés

D’autres employés arrêtés, tels qu’Inès Belinga et Ivanna Essomba, ont été libérés après que les enquêteurs ont déterminé qu’ils n’étaient pas impliqués dans l’assassinat de Martinez Zogo.

La situation reste tendue pour Amougou Belinga et ses associés, alors que l’enquête sur l’affaire Martinez Zogo se poursuit. Les prochaines audiences devant le tribunal militaire pourraient avoir des conséquences importantes pour le groupe Anecdote et pour Belinga lui-même.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C

Coupures d’électricité : Cabral LIBI, président du PCRN, prévoit une manifestation publique contre

Martinez Zogo forerver 1

[Tribune] Les curiosités de l’enquête sur l’assassinat de Martinez Zogo