in ,

Yannick Noah abandonne son trône à Etoudi pour aller entraîner l’équipe de France ?

Le franco-camerounais, vainqueur de Roland Garros en 1983, vient d’être désigné capitaine de l’équipe de France paralympique de tennis.

Yannick Noah

Yannick Noah a été fait capitaine de l’équipe de France masculine de tennis en fauteuil pour les Jeux paralympiques de Paris 2024 (28 août au 8 septembre), a annoncé jeudi 14 décembre la Fédération française de tennis (FFT). « Notre équipe de France paralympique sera sous la coupe d’un capitaine qui s’appelle Yannick Noah. (…) Il viendra entraîner nos équipes. Yannick va prendre ce challenge, car c’est un homme de challenges, il l’a démontré, c’est un meneur d’hommes », a annoncé Gilles Moretton, président de la FFT, lors d’une conférence de presse à Roland-Garros.

Installé depuis plusieurs années au Cameroun où il a succédé à son père en tant que chef du village Etoudi à Yaoundé, Yannick Noah va donc devoir abandonner ses sujets quelques temps à la faveur de sa reprise de service.

Pour approfondir :   Vincent Sosthène Fouda : « Les jeunes ont raison quand il parle du Cameroun comme d'un continent voire d'une planète »

La France a besoin de son champion

Après une pause de plusieurs années, il reprend du service dans cette fonction de capitaine qu’il a déjà occupé par le passé. Âgé de 63 ans, est un grand champion qui a marqué le sport français. Il est parvenu à relever les défis un à un au cours de sa brillante carrière dans le tennis. D’abord du temps où il était joueur, avec son sacre inoubliable à Roland-Garros en 1983, qui demeure la dernière victoire d’un joueur français en Grand Chelem. Le nouveau challenge qu’il s’apprête à surmonter pourrait ajouter quelques lettres d’or (paralympique) à son prestigieux palmarès lors des Jeux, qui se dérouleront du 28 août au 8 septembre. 

Pour approfondir :   La deuxième cargaison de vaccins contre le Covid-19 réceptionnée par le Minsanté le 17 avril 2021 à Yaoundé

2 Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marlene Emvoutou640

Marlène Emvoutou conseille Lady Ponce et Mani Bella

Ntimbane Bomo Christian

Cameroun : Bomo Ntimbane invite les acteurs politiques et de la société civile à se mobiliser pour exiger l’adoption d’un code des associations