in

Voici que l’ambassadeur américain Christopher J. Lamora retient de son passage au Cameroun

C’est un discours aux allures de testament qu’a prononcé l’ambassadeur des États-Unis au Cameroun, Christopher J. Lamora, à l’occasion de la fête nationale américaine célébrée le 4 juillet.

Ambasseur USA
Ancien ambassadeur du Cameroun aux USA-DR

Alors que sa nomination a été approuvée par le Congrès américain pour un nouveau poste en République centrafricaine, le diplomate sortant a dressé le bilan de ses trois années passées au Cameroun et évoqué les perspectives de coopération entre les deux pays.

Santé, sécurité et lutte contre les groupes terroristes : un partenariat solide

Sur le plan de la santé, Christopher J. Lamora a souligné la collaboration fructueuse entre les États-Unis et le Cameroun pour l’amélioration des soins de santé de base, notamment dans la lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose, le paludisme et d’autres maladies. Il a également mis en avant la coopération en matière de défense, soulignant le soutien américain dans la lutte contre les groupes terroristes dans l’Extrême-Nord et contre l’insécurité maritime dans le golfe de Guinée. L’ambassadeur a réaffirmé l’engagement de Washington à « mettre fin à la violence dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest », rappelant les mesures prises par les agences américaines de lutte contre la criminalité contre des individus aux États-Unis impliqués dans des violations des droits humains dans le cadre de la crise anglophone.

Pour approfondir :   Couverture Santé Universelle : Un échec évitable (Opinion)

Diplomatie et développement économique : des avancées notables

Sur le plan diplomatique, Christopher J. Lamora a rappelé les visites de hauts responsables américains au Cameroun, dont le secrétaire d’État adjoint en charge de la gestion et des ressources, le directeur adjoint du Corps de la paix, le coordonnateur mondial des États-Unis pour la lutte contre le paludisme, ainsi que deux membres de la Chambre des représentants. « Le plus important n’est pas la visite de ces hauts fonctionnaires, mais plutôt l’engagement que ces visites représentent envers nos relations et envers le peuple camerounais », a-t-il précisé.

En matière de développement économique, l’ambassadeur a mis en lumière la signature d’un protocole d’accord entre Cam Hydro USA et le Cameroun en janvier pour la construction d’un barrage de 240 MW sur le fleuve Sanaga. Il a également évoqué le partenariat entre l’entreprise américaine Hoffman International et le Feicom pour un montant de 50 milliards de FCFA destiné à l’approvisionnement en équipements lourds de construction pour le développement des infrastructures communautaires à travers le Cameroun.

Pour approfondir :   Nyangono du Sud se lance dans le rap et tacle Grand Barack !

Si le Cameroun demeure un partenaire stratégique des États-Unis en Afrique centrale, il convient de noter que le pays a diversifié ses alliances ces dernières années, se rapprochant notamment de la Chine et de la Russie, deux puissances concurrentes de Washington sur la scène internationale. Ce contexte géopolitique en mutation ne manquera pas d’influencer les relations futures entre les deux pays.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

beac cemac

Lutte contre les faux billets : la nouvelle gamme de billets de la zone CEMAC est infalsifiable selon le BEAC

Martinez Zogo

Affaire Martinez Zogo : pourquoi le procès s’enlise dans des procédures interminables ces derniers mois ?