in

Vers une augmentation du produit intérieur brut des pays de l’Afrique Centrale

Bad

Selon la Banque Africaine de Développement la sous-région  bénéficie de la croissance économique mondiale, de la hausse des prix du pétrole, des réformes macroéconomiques et de ses ressources naturelles.


Bad
BAD – DR

Cette sous région  qui est composée di Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) et la République démocratique du Congo, soit une superficie de 5,4 millions km² et près de 138 millions d’habitant devrait connaitre une augmentation de son PID de  2,2% en 2018 à 3,6 % en 2019. 

 Cette augmentation pourrait suivre, « Si elle bénéficie de la croissance économique mondiale, de la hausse des prix du pétrole, des réformes macroéconomiques et de ses ressources naturelles» Souligne le quotidien le jour dans son édition en kiosque ce 8 avril 2019,

Pour approfondir :   Transition générationnelle : Paul Biya nomme des retraités

Cependant souligne le journal « La région devra aussi relever certains défis liés à la situation sécuritaire; à un possible retournement de conjoncture et une baisse des cours du pétrole; un besoin de diversification économique, une amélioration du climat des affaires et de la gouvernance, et le développement du capital humain. Pour toutes ces raisons, le PIB de la région pourrait stagner à 3,5 % en 2020».

Selon la  BAD, l’Afrique centrale demeure l’une des régions les moins intégrées du continent trois pays dans la région jugés en situation de fragilité: la République centrafricaine, la République démocratique du Congo et le Tchad. Les quatre autres pays sont perçus comme étant plus résilients, même s’ils présentent aussi des poches de fragilité».

Pour approfondir :   Cameroun : En difficulté à cause de Orange et MTN, Express-Union reçoit un coup dur de la part de la CNPS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ngoh Ngoh Motaze

Sérail : Jeune Afrique annonce un remaniement ministériel au Cameroun au mois de mai

choupo

Choupo Moting revient sur sa grosse bourde : « Je pensais qu’il allait me donner la passe »