in

Une affligée du massacre de Kumba interrompt violemment un discours d’Atanga Njie et crache ses vérités (Vidéo)

Nji Sud Ouest

Le ministre de l’Administration territoriale qui conduisait hier 27 octobre, en compagnie de Pauline Nalova Lyonga et de Laurent Serge Etoundi Ngoa, une délégation ministérielle à Kumba, a fait les frais de la colère d’une victime collatérale du drame de samedi dernier.


Nji Sud Ouest
Paul Atanga Nji – DR
 
Une dame concernée par le massacre de 7 élèves à Kumba le 24 octobre 2020, a interrompu le ministre camerounais de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji alors qu’il s’adressait  aux familles victimes, aux autorités et à la population de la ville.
 
Dans son allocution, le Minat soutenait que l’Etat a «le monopole de la violence» du fait qu’il a le contrôle sur l’armée et l’armement. Il ajoute par ailleurs que s’opposer au gouvernement s’est allé à l’encontre de Dieu car rappelle-t-il, les autorités sont choisies par Dieu. Une déclaration qui a heurté une femme présente dans l’assemblée.
«Objection», scande cette maman d’un ton on ne peut plus agacé. «Nul ne peut combattre Dieu, c’est au gouvernement d’arrêter ce qu’il a commencé», poursuit-elle.
L’intervenante sera par la suite arrêté et conduite à l’extérieur de la salle par la sécurité. À travers la toile où cette vidéo connaît un succès retentissant en terme de relais et de commentaires, le courage de cette dame est apprécié de la plupart.
 
Lebledparle.com vous propose ci-dessous, un extrait de cette scène.
 
{source}<iframe src=”https://www.facebook.com/plugins/video.php?height=476&href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FLeBledParle%2Fvideos%2F1467497223439374%2F&show_text=false&width=476″ width=”476″ height=”476″ style=”border:none;overflow:hidden” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowTransparency=”true” allow=”encrypted-media” allowFullScreen=”true”></iframe>{/source}
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean Robert Wafo

Massacre de Kumba : Les observations de Jean Robert Wafo sur la sortie de René Sadi

Baho justice

Stéphane Bahoken compromet fortement sa présence au prochain rassemblement des Lions