in

Un film camerounais dans la sélection du FESPACO 2017

FESPACO-Siege.jpg

Le Camerounais Assoua Achille Brice ETEKI a la lourde tâche de défendre toute l’Afrique centrale avec son film Life Point, au grand prix de la 25 eme édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), qui s’ouvre le 25 février dans la capitale Burkinabè.


FESPACO-Siege.jpg
Fespaco – DR

Ce long métrage paru en 2016 fait partie des Vingt films en compétition dévoilé mercredi 05 janvier en Cote d’ivoire.

Le film qui voit la participation des acteurs tels que Gérard Essomba, Nging Tatiana, Nkanya Nkwai, Ayulk Tambi… parle d’un homme âgé de 75 ans, professeur d’université à la retraite et obsédée par le suicide jusqu’à ce qu’il rencontre une jeune réfugiée de la République Centrafricaine.

Les réalisateurs des 19 autres films en course sont issus de 14 pays du continent. Le Burkina Faso sera le pays le mieux représenté avec trois films de jeunes cinéastes : La Forêt du Niolo d’Adama Roamba, Thom de Tahirou Tasséré Ouedraogo et Frontières d’Appolline Woye Traoré, qui évoquent respectivement les exploitations minières illégales, le mal de vivre dans les grandes villes et le commerce transfrontalier.

Pour approfondir :   Maahlox accuse ses camarades de Zone2RAP de vol et les fait mettre aux arrêts au SED

La Côte d’Ivoire envoie deux films à Ouagadougou, Innocent malgré tout, de Kouamé Jean de Dieu Konan et Kouamé Mathurin Samuel Codjovi, qui se présente, à en croire sa bande-annonce, comme un thriller politique violent, et L’Interprète, d’Olivier Melche Koné.

Deux pays du Maghreb font concourir deux films chacun : A Mile in My Shoes de Saïd Khallaf et A la recherche du pouvoir perdu, de Mohammed Ahe Bensougat pour le Maroc ; Le Puits, de Lotfi Bouchouchi et Les Tourments, de Sid Ali Fettar, qui évoque la guerre civile, pendant que la Tunisie est représentée par Lilia une fille tunisienne, du vétéran Mohamed Zran.

 Les autres sont originaires du Maroc, de la Tunisie, de la Guadeloupe, du Bénin, du Ghana, du Mali, du Niger, du Sénégal, de la Tanzanie, de l’Éthiopie, de l’Algérie et de l’Afrique du Sud.

Pour approfondir :   Cameroun : K-tino donne les raisons de l’annulation de son concert à Paris

La 25e édition du FESPACO qui bénéficie cette année de 1,2 milliard de francs CFA de budget aura comme thème: « Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel » et se refermera le 04 mars.

Longs et courts métrages, films documentaires, séries télévisées et films des écoles africaines du cinéma seront primés. La plus haute distinction, l’Étalon d’or de Yennenga, sera décerné le 4 mars par un jury international.

FESPACO 2017 rendra hommage à de nombreux cinéastes décédés en 2016 dont les Camerounais Titi Noel Samuel, Lydia Ewandé et SI Bita.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Canon Yaounde

Cameroun – Saison sportive 2016-2017 : démarrage tumultueux dans le Canon sportif de Yaoundé et le TKC

VIDEO : Kenzo Versatil chante pour le Cameroun, sa « Destinée »

VIDEO : Kenzo Versatil chante pour le Cameroun : sa « Destinée »