in ,

« Tout ce que tu fais est mauvais aux yeux des Camerounais » : Etienne Eto’o soutient son père et s’attaque à ses pourfendeurs suite à l’enquête de la CAF

Samuel Eto’o est désormais au centre d’une enquête initiée par la CAF sur sa gestion de la Fecafoot. Son fils, international camerounais U23, lui a apporté son soutien non sans vanter le vent de changement qu’il a insufflé dans le football camerounais.

Eto Etienne
Samuel Eto'o et son fils Etienne (c) Droits réservés

La Confédération Africaine de Football (CAF) a officiellement annoncé, par le biais de son site internet, qu’une enquête a été ouverte sur Samuel Eto’o en raison de présumés comportements inappropriés. Cette démarche fait suite à des demandes écrites provenant de divers acteurs du football camerounais et se déroulera en conformité avec les Statuts et Règlements en vigueur au sein de la CAF.

Dans ce contexte tendu, Etienne Eto’o, fils de la légende des Lions Indomptables, a exprimé son soutien envers son père dans un message diffusé sur Instagram le 09 août. Dans ce message, Etienne Eto’o dénonce les critiques dirigées contre son père et met en avant les changements positifs qu’il a observés sous sa présidence à la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT).

Le jeune joueur, qui a eu l’opportunité de jouer pour l’équipe nationale depuis 2018, souligne les améliorations substantielles apportées par Samuel Eto’o à la gestion de l’équipe nationale. Il évoque notamment le meilleur traitement réservé aux joueurs, l’amélioration des conditions de séjour en équipe nationale, ainsi que des changements positifs au niveau du pays en général.

Pour approfondir :   Moustik Karismatik met en vente le restaurant qu'il a ouvert à son "ex femme"

L’intégralité du message de soutien du fils en direction du père

« C’est incroyable de voir comment les gens auxquels tu as permis d’être sur la carte du monde veulent te jeter par terre. J’ai eu la chance d’aller jouer avec l’équipe nationale depuis 2018. Avant, on ne voyait pas le président de la fédération, même pas en photo. Il ne prenait même pas la peine d’aller nous voir une seule fois, ni un petit message de motivation, rien du tout. Aujourd’hui, toi tu fais pas un seul jour dans le même pays, tu ne vois presque jamais ta famille pour pouvoir assister à tous les rendez-vous où tu dois représenté valablement Cameroun. Avant, on partait dormir dans des endroits où nous n’avions pas d’eau pour nous doucher, ni pour aller aux toilettes. Nous nous lavions les dents avec des bouteilles d’eau et nous n’avions même pas de lumière pour voir, charger nos téléphones ou simplement pour qu’on puisse nous faire à manger. Avec toi, tout cela a changé. Les joueurs sont payés, nous avons le confort nécessaire pour aller à l’équipe nationale avec tout à notre disposition. En plus de beaucoup d’autres choses qui changent dans notre pays. Et pourtant les gens n’arrêtent pas de te critiquer. Il y a deux ans, personne ne parlait de la fédération. Pourquoi ? Parce qu’ils étaient peut-être subventionnés par eux. Aujourd’hui, on dirait que t’es la pire personne du monde, le pire président. Tout ce que tu fais est mal vu aux yeux des Camerounais. Mon père n’est pas parfait, loin de là, il se trompe aussi souvent. Mais comme tout le monde, personne n’est parfait. Ce que je peux vous assurer c’est que ce qu’il fait c’est pour le bien de la majorité. Vous ne pouvez pas satisfaire tout le monde. La limite est franchie. Ils sont entrent de franchir la limite du respect. T’es le plus grand que le Cameroun n’ait jamais vu et que le Cameroun verra et personne ne te l’enlèvera. Soit fier que les gens essayent de critiquer ta vie, cela signifie qu’elle est beaucoup plus intéressante que la leur. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eto trucage

Fecafoot : les vraies raisons de l’ouverture d’une enquête de la CAF sur la gestion de Samuel Eto’o

Eto History

Enquête de la CAF : Samuel Eto’o rentre tristement dans l’histoire de la Fecafoot