in

[Tribune] Richard Makon : « Comme la pluie, l’injustice tombe sur tous les toits », au Cameroun

Makon Richard Tribune Libre

L’universitaire a commis une tribune le jeudi 02 septembre 2021, pour parler de l’injustice. L’injustice n’épargne personne et comme tel, on doit soutenir ceux qui sont frappés d’injustice. Il déplore le soutien à géométrie variable.

Makon Richard Tribune Libre
Richard Makon – capture photo

Lebledparle.com vous propose l’intégralité du texte.

L’INJUSTICE C’EST L’INJUSTICE !

Aucune injustice n’est plus grave qu’une autre. Ce n’est qu’une question de perception individuelle ou collective ! Et aucune victime d’injustice n’est plus à plaindre que d’autres victimes d’injustices. L’injustice c’est l’injustice !!!

Pour être justes, nous devons condamner avec la dernière énergie toutes les formes d’injustices et avoir pour les victimes d’injustice, lorsque celle-ci est attestée, la même compassion et le même niveau de soutien.

Premièrement parce que, comme la pluie, l’injustice tombe sur tous les toits. Ce n’est qu’une question de temps et de saison, mais nul n’y échappe, riches ou pauvres, gouvernants comme gouvernés, victimes et bourreaux. Et donc la condamner aujourd’hui, c’est l’exorciser pour qu’elle n’entache pas demain.

Deuxièmement parce que le plus grand ennemi au progrès d’une société et le terreau le plus fertile au bourgeonnent de toutes les crises (politiques, économiques, sociales et culturelles) c’est l’injustice. La condamner maintenant c’est donc aplanir son propre chemin et garantir son propre avenir.

Dans une société devenue perméable à la noirceur de notre époque et à la méchanceté des hommes, l’inclinaison à l’injustice devient des plus fortes et le règne de l’arbitraire s’installe allègrement et durablement. Tôt ou tard, dans une telle société, l’injustice finie par détruire toutes les vies.

Malheureusement il y a une attitude particulièrement cynique et dommageable à la cohésion sociale et à la concorde républicaine qui consiste, d’une part, à soutenir certaines “victimes” de l’injustice au détriment d’autres, d’autre part à avoir une condamnation à géométrie variable des actes attestés injustes.

Cette attitude qui est non seulement un fertilisant de cette injustice et un dissolvant de l’unité nationale, peut s’analyser comme une manifestation de la corruption généralisée qui gangrène notre société et la conséquence directe de notre propension collective au favoritisme, au sectarisme intéressé et calculé, et au repli identitaire et villageois.

Si nous revendiquons que justice soit faite à ceux de notre village ou de notre proximité, nous faisons consciemment ou inconsciemment le lit à l’injustice…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Atangse

Paul Atanga Nji annonce que le personnel du MINAT et leurs familles vont se faire vacciner lors de de la campagne spéciale anti-Covid-19

WEBDeDIOCESE DE MAMFE FACEBOOK

Crise anglophone : Après 3 jours de captivité, les sécessionnistes libèrent Mgr Julius Agbortoko