in

Touboro/Nord : Exaspérés par la gestion du maire Célestin Yandal, les élites et élus de la localité appellent à une mission de contrôle

Tubori

Selon les informations contenues dans le journal Le messager, parution du 12 mai 2021, le maire de Touboro, Célestin Yandal est accusé de mauvaise gestion de la commune dont il a la charge.

Tubori
Aperçu de la ville de Touboro (c) Droits réservés

Des éclats de voix dans la commune de Touboro, département du Mayo-Rey, région du Nord. Pour cause, élus et populations de la localité n’apprécient pas le management de Célestin Yandal.

Les plaintes ont été portées haut au cours d’un meeting organisé le 10 mai 2021 : «Depuis la mise en service du château d’eau dans la ville de Touboro par le Gouvernement pour desservir les populations le 26 mai 2019, des recettes de plus de 500 millions sont estimées pour un m3 d’eau qui coûte 300 francs CFA aux contribuables par mois, des évasion fiscales dans les marchés à bétails concernant les taxes de transhumances, le transit à bétails, les droits de place et d’embarcation gérés par une entreprise familiale. L’utilisation des entreprises familiales pour l’exécution des marchés, l’influence de la commission de passation des marchés par le Maire Yandal, la sélection des entreprises adjudicataires, alors que le maire se plait dans le confort de l’insécurité…», rapporte notre confrère, les propose de l’honorable Bouba Moussa.

Cette réaction, relaie le journal de Pius Njawé, survient quelques semaines après le passage du chef de l’exécutif municipal sur Equinoxe TV notamment le 25 avril 2021 dans le cadre de u programme « La Vérité en face » où «M. Yandal avait fustigé toutes les mesures prises par le Gouvernement camerounais pour sécuriser cet arrondissement de Touboro dans le département de Mayo-Rey, frontalier au Tchad et à la Centrafrique. Yandal avait porté une forte accusation contre tout un village de près de 1000 habitants appelé ‘’Wantoumi’’ d’être de mèche avec les preneurs d’otage…», lit-on.

Vu l’état de des choses, « les élites et élus de Touboro appellent de tout leur vœux une mission de contrôle auprès de la Mairie de Touboro…», rapporte notre confrère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Essombi

Dieudonné Essomba : « Les Camerounais ont l’art d’engager des combats qu’ils ne gagnent qu’en discours enflammés et en rêves éveillés »

mini Robert Charles Itok

Robert Charles Itok, journaliste en service à Canal 2 est mort