in

Siméon Roland Ekodo Mveng : « Le MRC a impulsé un nouveau souffle et un nouvel âge du militantisme au Cameroun »

Kamto Maurice

À la veille de la deuxième journée de la marche du MRC, le socio-politiste Siméon Roland Ekodo Mveng a fait une publication dans laquelle, il pense que le parti politique de Maurice Kamto insuffle un nouvel âge du militantisme politique au pays de Paul Biya.


Kamto Maurice
Maurice Kamto – capture photo

« Depuis le retour du pluralisme aux années 1990, on dira sans complexe ni mauvaise foi que le MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) a impulsé un nouveau souffle et un nouvel âge du militantisme au Cameroun avec la capitalisation à son profit de la diaspora et des réseaux sociaux. En faisant rompre la trêve électorale, cette stratégie de mobilisation au-delà de son implantation décisive sur le territoire et de son occupation des médias audiovisuels lui présage donc des avantages comparatifs sur les autres formations politiques en lice. », écrit l’analyste politique le vendredi 7 juin 2019 sur son mur Facebook.

Pour approfondir :   Cameroun : Voici les raisons du renvoi du procès de Maurice Kamto et Cie au 02 avril 2019

Le spécialiste de science politique ne se contente pas seulement de souligner l’innovation politique du MRC dans le landerneau politique camerounais et propose un conseil. « Toutefois, ce parti politique devra opérer une véritable mue d’assainissement dans ses rangs et réseaux de soutien s’il ne veut pas manquer son rendez-vous avec l’histoire », conseille-t-il.

Interdites par les autorités camerounaises, des marches sont organisées par le MRC depuis la présidentielle d’octobre, que ce parti qualifie de « hold-up électoral », après la proclamation de résultats donnant son candidat Maurice Kamto deuxième après le président Paul Biya. Le président, ainsi que son premier vice-président, ses alliés et certains de ses militants sont aujourd’hui incarcérés dans le cadre de ces marches pacifiques.

Pour approfondir :   Tribune : Cameroun où comment entuber un peuple ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

erci chinje

Eric Chinje : « Dans la plupart de nos ambassades on parle Beti »

belinga messe 1

Xavier Messe : « J’attends d’Amougou Belinga qu’il défère à la convocation de la justice pour ma plainte pour diffamation »