in

[Tribune] : « Maurice Kamto doit parier sur la jeunesse et sur les no name »

[Tribune] : « Maurice Kamto doit parier sur la jeunesse et sur les no name »

Saisissant l’actualité de la démisssion de Célestin Djamen du MRC, l’analyste politique Siméon Roland Ekodo Mveng pense que Maurice Kamto, leader du MRC a fait « une erreur tactique dans le recrutement politique en mobilisant à son compte pour l’élection de 2018 une constellation d’anciens opposants opportunistes et sans convictions idéologiques réelles au changement ». Et comme tel, il doit faire plus confiance à la jeunesse, des no name pour revigorer l’idéologie du parti.


[Tribune] : « Maurice Kamto doit parier sur la jeunesse et sur les no name »
Maurice Kamto (c) Droits réservés

Lebledparle.com vous propose l’intégralité du texte publié le samedi 19 décembre 2020 sur Facebook.

Avec les retournements de vestes de Célestin Ndjamen et de Paul Éric Kingué, il ressort clairement que le professeur Kamto a commis une erreur tactique dans le recrutement politique en mobilisant à son compte pour l’élection de 2018 une constellation d’anciens opposants opportunistes et sans convictions idéologiques réelles au changement. L’entourage de gladiateurs et prescripteurs d’opinions et notamment leur fonctionnarisation à des postes stratégiques ne devrait se faire que quand on maitrise la facture morale des alliés, leur résilience aux épreuves, leur détermination à atteindre les objectifs  ainsi que le réservoir électoral qu’ils sont susceptibles de transférer au parti. Autrement il faut miser et plus responsabiliser les jeunes leaders comme il l’a fait avec Olivier Bibou Nissack, Ékanga Wilfried, Nyamsi War kamerun… Il devrait également, en plus de relancer les recrutements de masse, resserrer les rangs au sein de son exécutif partisan par le débat en interne pour raviver une flamme militante qui s’affadit presque chez certains cadres comme Michèle Ndocki, peut-être  impatient(e)s de rétributions ou apeuré(e)s par une nouvelle persécution carcérale ou même courtisé(e)s par un régime enclin à la décapitation de cette formation. Les spins Doctors et directeurs de campagne ailleurs ne sont toujours pas des célébrités. C’est souvent des personnes outillées dans la communication politique, le management stratégique, le fund raising et le lobbying. Il doit donc parier sur la jeunesse et sur les no name.

Siméon Roland Ekodo Mveng, Politologue

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Replay : Le premier but de Youssoufa Moukoko avec Dortmund, le plus jeune buteur de la Bundesliga

    UNIFFAC : Le Cameroun qualifié pour la CAN U20 !