in

Robinho écope de 9 ans de prison au Brésil pour viol

C’est en Italie qu’il a été condamné le 20 mars dernier par contumace à 9 ans de prison ferme après avoir été reconnu coupable de viol en réunion lors d’une fête qui a mal tourné.

Robinho condamnation
L'ex-footballeur Robinho devra purger sa peine de prison pour viol au Brésil ©AFP or licensors

L’ex-attaquant, qui jouait à l’AC Milan au moment des faits, était déjà rentré au Brésil lors de sa condamnation à neuf ans de réclusion par la justice italienne en 2017, une peine confirmée par la Cour de cassation en janvier 2022. La Constitution du Brésil ne permettant pas l’extradition de ses ressortissants, l’Italie a réclamé en février 2023 qu’il purge sa peine dans son pays natal, ce qui est possible depuis l’entrée en vigueur d’une loi brésilienne datant de 2017.

La justice brésilienne a fait savoir récemment qu’elle va appliquer  cette sentence sur son sol. Robinho va donc purger sa peine dans son pays sans possibilité de recours à la liberté provisoire, la justice brésilienne n’autorisant pas de caution pour ce type de crime.

Pour approfondir :   Neymar songe déjà à prendre sa retraite internationale !

Formé à Santos, le club du « Roi Pelé », Robinho a joué dans de grands clubs européens, comme le Real Madrid, Manchester City ou l’AC Milan, mais sa carrière n’a jamais atteint les sommets qui lui semblaient promis.

En 2020, il a tenté un dernier come-back à Santos, mais son contrat a été résilié sous la pression de supporters et de sponsors en raison de sa condamnation pour viol, mettant ainsi définitivement fin à sa carrière.

Le sort de Robinho s’est joué le jour où un autre ancien international brésilien, l’ex-latéral du FC Barcelone et du Paris SG Daniel Alves, a vu sa demande de remise en liberté sous caution acceptée par la justice espagnole, après une condamnation le mois dernier à quatre ans et demi de prison pour viol en première instance.

Pour approfondir :   Violences sexuelles : Benjamin Mendy non-coupable de six viols, pas de verdict pour un septième

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

la revue de presse 2

La revue de presse camerounaise du lundi 25 mars 2024

kocee papa

Kocee est papa d’une petite fille