in ,

Rémy Ngono : « Marc Brys n’a pas signé un contrat, mais une lettre d’engagement »

Le journaliste camerounais et consultant de l’émission Radio Foot International sur RFI, s’est exprimé au sujet de la nomination du belge Marc Brys à la tête des Lions indomptables non sans effectuer des révélations troublantes.

Brys M
Marc Brys à Douala -DR

Lundi dernier au cours d’une cérémonie fortement médiatisée, Marc Brys s’est officiellement engagé à la tête des Lions indomptables pour un contrat de deux ans et demi. Moins d’une semaine après ladite cérémonie qui a eu lieu au ministère des Sports, Rémy Ngono révèle sur les antennes de RFI que le technicien n’a pas encore paraphé un contrat en bonne et due ferme. Selon ses dires, il ne s’agissait que d’une lettre d’engagement. L’ancien journaliste de Radio Siantou au Cameroun, a par ailleurs dans la rubrique dédiée, attribué un carton jaune à Marc Brys. Il lui reproche de faire le tour des stades du Cameroun pour examiner la qualité des pelouses plutôt que de se mettre au travail.

Marc Brys veut bosser dans un environnement apaisé

Il convient de noter que l’arrivée de Marc Brys intervenue dans un contexte tendu entre le ministère des Sports et la Fecafoot. Narcisse Mouelle Kombi a procédé à la nomination du nouveau staff technique des Lions indomptables sans impliquer la Fécafoot. Celle-ci a affirmé sa volonté de na pas reconnaître ledit staff et même, de nommer un autre. Le nouveau patron du banc des touches, lui, a émis le vœu d’échanger avec Samuel Eto’o. « Je sais ce qui se passe. Je ne suis pas aveugle. J’ai vu beaucoup de choses et oui, ça m’intéresse beaucoup. Je suis disponible pour parler avec la Fecafoot et le Ministère des Sports », a-t-il confié à la CRTV.

Pour approfondir :   Joel Embiid lynché par les internautes camerounais pour n'avoir pas réagi au massacre de Kumba

L’ancien coach de Louvain en D1 belge, semble aussi avoir une idée claire de ses chantiers en tant que nouveau sélectionneur de la sélection camerounaise. « Nous continuons à suivre des joueurs. Peut-être des joueurs qui n’ont pas été sélectionnés dans le passé auront leurs chances. Nous allons également regarder des matches locaux. Il y a toujours des talents perdus. Il est de notre devoir de les détecter et de voir ce qu’ils peuvent accomplir dans un groupe plus solide. Nous analyserons beaucoup les vidéos afin d’avoir une meilleure idée et une meilleure vision de l’équipe. Nous allons travailler de manière efficace. Ma force est l’authenticité et pour moi l’authenticité est synonyme de succès. Dans ma carrière, je suis resté authentique. Je prends des décisions en faveur des joueurs et des résultats. Ce n’est pas par intérêt personnel, c’est parce que je suis convaincu que c’est la meilleure façon de faire », a-t-il développé.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bell Antoine

Joseph Antoine Bell : « Je ne vois pas quel entraîneur pourrait accepter l’offre de la Fecafoot »

Goude

Charles Blé Goudé : « Je ne sais pas pourquoi la Côte d’Ivoire est éloignée du Cameroun, on est si proches »