in

Région du Sud : Le Coordonnateur CPP du Dja et Lobo souhaite le départ de Paul Biya

Région du Sud : Le Coordonnateur CPP du Dja et Lobo souhaite le départ de Paul Biya

A la faveur de la célébration de l’an 37 du Renouveau, le Coordonnateur CPP du Dja et Lobo, Medou Pierre Moclair fait le bilan du développement du département d’origine du Chef de l’Etat du Cameroun. Ce bilan est désastreux selon lui et comme tel, il faut que le Dja et Lobo « cesse d’être les victimes consentantes de faux frères du village et le bétail électoral de fausses élites ». Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la tribune libre.


Région du Sud : Le Coordonnateur CPP du Dja et Lobo souhaite le départ de Paul Biya
Paul Biya – capture photo

Sangmélima, le 06 Novembre 2019

06 NOVEMBRE 1982 – 06 NOVEMBRE 2019 : APRÈS 37 ANS DE RÈGNE DE PAUL BIYA, NOUS VOULONS UNE TRANSITION POLITIQUE POUR LE CAMEROUN !

37 ans après l’avènement de Paul BIYA au pouvoir, l’opinion publique nationale doit savoir qu’une très grande frange des populations du Dja et Lobo en particulier et du Cameroun en général désirent ardemment un profond changement dans la gestion des affaires de ce pays.

En effet, lorsque le Président Paul Biya accédait au pouvoir, de nombreux camerounais.es ont cru que s’ouvrait une nouvelle ère qui devait être marquée par les progrès sociaux, économiques et politiques pour le pays.

Beaucoup espéraient que du fait de sa jeunesse et de son instruction supérieure, Mr Paul Biya allait forcément faire mieux et plus que le Président Ahidjo.

Et pour les populations du Dja et Lobo en particulier, le fait d’avoir un fils à la tête de l’Etat a fait croire que les populations de ce département allaient être mieux loties en termes d’emplois, de santé, d’éducation et d’infrastructures.

Aujourd’hui, nous sommes au regret de constater que ces espoirs ont été tous floués. Et pour preuve, quand on sonde régulièrement les populations du Dja et Lobo en particulier, du Cameroun en général, il ressort entre autres les griefs suivants :

1⃣Pas d’accès à l’eau, l’électricité et le réseau téléphonique.

2⃣ État défectueux des routes, en particulier de la route Sangmelima – Ebolowa.

3⃣De nombreux projets non – réalisés. A titre d’exemple, l’usine de transformation du manioc, le blocage des bitumages des routes (Sangmelima – Djoum et Sangmelima – Ebolowa) du fait d’un défaut d’indemnisation des riverains.

4⃣ Un niveau de chômage et de pauvreté ahurissant chez les jeunes.

5⃣Des promesses et des promesses non tenues…

6⃣ Le clientélisme et le népotisme depuis plusieurs années qui ont fini par bloquer les possibilités d’ascension sociale de bien des jeunes dans la zone.

Avec en prime, une tendance détestable des leaders locaux du RDPC à vouloir assimiler automatiquement et par force toute la population à ce parti.

Tout ceci montre à suffisance que le magistère de Mr Paul Biya a la tête de l’Etat n’aura pas profité aux populations défavorisées du Dja et Lobo qui sont l’immense majorité.

Quand en plus, nous observons que le pays est dans une situation de plus en plus critique, du fait des scandales, des détournements, des conflits, de violences diverses sur les populations dans le septentrion, de la guerre dans le Nord – Ouest et le Sud – Ouest ainsi que de l’explosion du tribalisme, nous sommes de plus en plus convaincus que la page de Mr Paul Biya doit être tournée.

Nul n’est éternel. Nul n’est indispensable.

Quand les choses vont si mal, nous devons avoir le courage de le constater et d’en tirer les conséquences.

En tirer les conséquences, c’est agir pour que nous puissions mettre à la retraite Mr Paul Biya et ces « fausses » élites qui l’accompagnent dans la gestion calamiteuse du pays.

Nous devons ensuite nous asseoir en tant que Camerounais.es pour nous parler, nous réconcilier et définir les bases d’un nouveau Cameroun qui sera bénéfique à l’ensemble des fils et filles de ce pays, qu’ils / elles soient du Nord, de l’Ouest, de l’Est ou du Sud.

En tant que Camerounais.es du Dja et Lobo en particulier et du Sud en général, ayons le courage de dire que nous avons besoin de changement dans ce pays.

Ceci est un appel à un sursaut de raison, de lucidité et de patriotisme.

Avec un pays bien dirigé, les populations du Sud comme celles du reste du pays profiteront de leurs richesses.

C’est pour ce pays bien dirigé que nous devons nous battre.

Cessons d’être les victimes consentantes de faux frères du village et le bétail électoral de fausses élites.

Nous valons beaucoup mieux.

MEDOU PIERRE MOCLAIR

Coordonnateur du CPP dans le Dja et Lobo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Me Christian Bomo Ntimbane rêve d’une rencontre au sommet entre Maurice Kamto et Cabral Libii

    Cameroun : Me Christian Bomo Ntimbane rêve d’une rencontre au sommet entre Maurice Kamto et Cabral Libii

    Cameroun : Lettre ouverte au Grand Barack, auteur de la phrase « j’ai voté Paul Biya pour rien »

    Cameroun : Lettre ouverte au Grand Barack, auteur de la phrase « j’ai voté Paul Biya pour rien »