in

Kah Walla : « En 2020, les Camerounais doivent exiger le départ du Régime Biya »

Edith Kah Walla marche

Le 4 janvier 2020, la présidente du Cameroon People Party (CPP) s’est adressée aux citoyens camerounais pour exposer les actions de son parti politique et du Mouvement Stand-up for Cameroun. Parmi les actions qu’elle souhaite en 2020, le départ du régime gouvernant actuellement au Cameroun.


Edith Kah Walla marche
Kah Walla – DR

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la publication de Kah Walla

Chères Camerounaises, Chers Camerounais,

La chose la plus importante que nous allons faire cette année, c’est la politique. Oui, la politique. La chose la plus importante que nous devons faire cette année, chacun en tant qu’individu, tous ensemble en tant que collectif, c’est la politique.

Est-ce à dire que chacun de nous doit adhérer à un parti politique et commencer à faire des discours politiques ? Non.

Cela signifie que nous devons trouver un chemin, chercher un moyen, inventer une formule pour contribuer à résoudre le problème le plus important auquel nous faisons face en tant que nation, notre problème politique.

Il n’y aura :

• pas de solution à nos problèmes économiques de croissance, d’emploi, d’entreprenariat, etc. sans transformation du système politique actuel,

• pas de solution à nos problèmes d’infrastructures : transport, électricité, accès à Internet, etc. sans transformation du système politique actuel,

• pas de solution à nos problèmes sociaux de santé, d’éducation, de culture, etc. sans transformation du système politique actuel.

Les défis dans notre pays sont énormes. Pour n’en citer que quelques-uns, au cours de la dernière décennie :

  • § 63,6% des Camerounais, soit plus de 16,4 millions de personnes, n’ont pas accès à l’eau potable de boisson. L’impact de cela sur les soins de santé de base et l’assainissement est incroyablement négatif.
  • § Environ 40% des Camerounais, soit plus de 10,3 millions de citoyens, n’ont pas accès à l’électricité. Ceux qui ont accès connaissent une alimentation électrique instable avec des coupures fréquentes et inopinées. L’impact sur l’économie, les soins de santé et l’éducation, pour ne citer que ceux-là, est extrêmement négatif.
  • § En raison des conflits dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua, de l’Est, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, plus de 4,3 millions de Camerounais ont besoin d’une aide humanitaire. C’est 16,6% de la population, soit environ 1 Camerounais sur 6. Le nombre de déplacés internes est de 922 000 et continue d’augmenter chaque jour.
  • § On estime que 700 000 enfants ne sont pas scolarisés, certains entame la quatrième année.
  • § Les économies locales sont en ruine dans les zones de conflit et des milliers de jeunes Camerounais ont été recrutés dans des groupes armés non-étatiques, tandis que des milliers d’autres ont été recrutés dans l’armée. Tous apprennent à résoudre des problèmes en utilisant la violence. Tous apprennent à tuer.

Ces tendances, qui sont restées stables ou se sont aggravées au cours de la dernière décennie, nous disent que nous ne pouvons pas continuer à faire la politique d’autruche et prétendre que nous sommes occupés à gérer nos entreprises individuelles ou à faire notre travail personnel.

Il est évident que pour réussir individuellement, nous devons assurer les conditions de la réussite collective. Ce sont des lois, des politiques et des pratiques mises en place par le système politique. Actuellement, le nôtre nous fait lamentablement défaut. Le système s’écroule et nous nous écroulons avec lui.

Le travail le plus important que nous ayons à faire en 2020 est politique.

Que devez-vous faire alors ?

La Transition Politique pour le Cameroun se résume comme suit :• Construire le Pouvoir du Peuple – 60 ans d’oppression font que les Camerounais ont peur d’exercer leurs droits. La première et la plus importante étape de la transformation politique est d’éduquer les citoyens à agir politiquement et à défendre leurs intérêts. La Transition Politique doit être conduite par le peuple.

 • Le Départ du Régime Biya – Les citoyens doivent se mobiliser pour l’exiger. Les Camerounais doivent protester en masse, sans violence, pour l’exiger jusqu’à ce que nous l’obtenions.

 • Le Dialogue National – Pour réconcilier le peuple et reconstruire les fondements de la nation. Notre système politique a été conçu par des colonisateurs. Il est conçu pour opprimer la majorité dans l’intérêt d’une minorité. Les Camerounais sont opprimés par leur administration, leurs forces de l’ordre et la classe politique au pouvoir car depuis l’indépendance, nous n’avons jamais repensé nos systèmes de gouvernance. Nous devons discuter de notre héritage colonial : la guerre d’indépendance et la question anglophone, la nature de l’État et ses relations avec le citoyen, la forme de l’État et plus encore. Nous devons repenser ensemble un système de gouvernance qui place les intérêts des citoyens au centre de toutes les décisions de l’État.

 • La Réforme Institutionnelle – Sur la base du dialogue national, il sera essentiel de rétablir l’équilibre entre les 3 pouvoirs, de réécrire la constitution et de réformer le système électoral. La réforme institutionnelle se poursuivra pendant des années, mais elle doit être engagée pendant la période de transition.

 • La Tenue d’Élections – Sur la base de ce nouveau contrat social et de la nouvelle conception de gouvernance, y compris une nouvelle constitution et un nouveau système électoral, des élections seront organisées pour sélectionner des dirigeants capables de poursuivre le processus de transformation politique et de livrer des résultats dans l’intérêt des Camerounais.

Quoi que nous fassions d’autre en 2020, nous devons contribuer à réaliser la Transition Politique pour le Cameroun et à construire la fondation pour une décennie où notre nation pourra à nouveau connaître la justice, la paix, la croissance et la prospérité pour le citoyen ordinaire.

Que devez-vous faire alors ?

1) Rejoignez Stand Up For Cameroon. C’est le mouvement des partis politiques, des associations et des citoyens ordinaires qui mène la lutte pour la Transition Politique au Cameroun

2) Portez du noir le vendredi. Il s’agit de la première étape d’une protestation politique non violente. C’est un engagement envers vous-même et envers les autres que vous allez consacrer du temps, de l’énergie et des ressources à la réalisation de la Transition Politique au Cameroun.

3) Contribuez financièrement. Tous les mouvements ont besoin d’argent. Les ressources financières sont utilisées pour mobiliser les Camerounais, organiser des sessions de formation, acheter des t-shirts, assurer la communication et le transport, fournir une assistance humanitaire occasionnelle, etc.

4) Apportez des idées et des compétences. Tous les mouvements ont besoin de personnes capables de travailler sur la communication, la collecte de fonds, le développement de concepts, la mobilisation, la gestion communautaire, etc. Les mouvements ont cruellement besoin de personnes qualifiées. Contribuez en tant que bénévole.

5) Rejoignez les manifestations. Assurez les étapes 1 et 2 de la protestation politique du Cameroun. Les citoyens instruits et informés doivent protester massivement. Aidez à former, organiser et diriger les autres dans des manifestations non violentes.

Nous ne pouvons pas attendre demain. Nous ne pouvons pas «espérer» que d’autres le feront. Ceci est notre pays. La nation est dans une situation désespérée. Soit nous exercerons notre pouvoir en tant que peuple pour reprendre notre pays en main, soit nous périrons et perdrons tout semblant du Cameroun que nous avons connu et aimé.

La chose la plus importante que nous devons faire en 2020 est la politique.

L’année a commencé hier. Vous êtes en retard. Agissez maintenant.

Kah Walla

Pour approfondir :   Cameroun : Remember Ernest Ouandié fusillé sur la place publique à Bafoussam, en 1971 à 57 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lac Biyem lACC cAMER

Cameroun : Une jeune fille de 13 ans empoisonne le repas familial et cause un drame à Yaoundé

Volleyballcamer

Tournoi qualificatif pour les JO 2020 : Le démarrage tonitruant des  lionnes indomptables du volley-ball