in

Qualifications JO : Les Lionnes indomptables vont défier le Nigeria sans Nchout Njoya Ajara

La star de la sélection nationale féminine est blessée et forfait pour cette double rencontre décisive.

nchout adja

L’attaquante vedette des Lionnes Indomptable sera absente lors de la double confrontation contre le Nigeria. Pour les matches des 23 et 26 février, comptant pour le troisième tour qualificatif du tournoi de football féminin des Jeux Olympiques Paris 2024, le Cameroun devra faire sans elle en raison d’une blessure à la cuisse. Flora Kameni la remplacera dans l’équipe.

« Triste pour ma blessure mais confiante de la capacité et la détermination de mes coéquipières à aller arracher ce ticket précieux pour le prochain tour des éliminatoires des JO 2024. Elles auront besoin de nous tous pour y parvenir, rendez-vous ce vendredi à 18h au stade de la réunification de Bepanda. Je vous aime », a écrit l’ancienne joueuse de l’Atlético Madrid sur ses réseaux sociaux.

La biographie d’une icône du football féminin camerounais

Néé le 12 janvier 1993 à Foumban, dans la région de l’Ouest du Cameroun, Nchout Njoya Ajara  commence sa carrière de footballeuse à l’Ecole Franck Rollycek de Douala, puis rejoint le club de Sawa United Girls de Douala en 2011. Elle s’expatrie en Russie pour évoluer au FC Energiya Voronezh, puis au WFC Rossiyanka, où elle remporte le championnat et la coupe de Russie en 2012.

Elle signe en Norvège en 2018 pour jouer avec le IL Sandviken, puis avec le Vålerenga, avec qui elle devient vice-championne de Norvège et remporte la coupe de Norvège en 2020. Elle termine également meilleure buteuse du championnat de première division  en 2020. Dans la foulée, Njoya Ajara s’engage avec le club espagnol de l’Atlético Madrid en janvier 2021, et remporte la Supercoupe d’Espagne la même année, en inscrivant un doublé en finale contre Levante. En quittant l’Atlético Madrid en juillet 2021 pour rejoindre le club italien de l’Inter Milan, elle pensait relancer sa carrière en club. Malheureusement, l’internationale camerounaise a eu dû mal et s’y imposer et s’est envolée pour l’Arabie Saoudite.

Pour approfondir :   Joël Matip: « Parfois j’ai besoin d’un peu de chance [à Liverpool] »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

lom-pangar.jpg

Lom Pangar : EDC va électrifier 150 villages dans la région de l’Est

Bona Richard listes electorales

Richard Bona : « La révolte populaire est la seule musique que craint Paul Biya »