in ,

Projet d’Interconnexion électrique Cameroun-Tchad (Pirect) : Paul Biya d’accord pour un prêt de 80 milliards FCFA

Dans un récent décret, le président de la République du Cameroun donne son autorisation au Ministre de l’Economie, de la Planification et du Développement Régional pour signer un accord de prêt portant sur plus de 80 milliards FCFA.

Paul Biya

Le Pirect en très bonne voie! Dans un récent décret, le président de la République du Cameroun donne son autorisation au Ministre de l’Economie, de la Planification et du Développement Régional pour signer un accord de prêt portant sur plus de 80 milliards FCFA.

Cet engament de prêt avec la Banque Islamique de Développement devra permettre financer le projet d’interconnexion électrique Cameroun-Tchad (PIRECT).

« Le Ministre de l’Economie, de la Planification et du Développement Régional est autorisé, avec pouvoirs de délégation, à signer avec la Banque Islamique de Développement (BID), un accord de prêt d’un montant de 122,73 millions d’euros, soit environ 80,505 milliards de FCFA, pour financer le projet d’interconnexion électrique Cameroun-Tchad (PIRECT) », indique le décret signé par le chef de l’État.

Décret N°2024/150 du 14 mai 2024 habilitant à signer, avec la Banque Islamique de Développement (BIO), un Accord de Prêt, pour le financement du Projet d'interconnexion des Réseaux Electriques du Cameroun et du Tchad (PIRECT)
Décret N°2024/150 du 14 mai 2024 habilitant à signer, avec la Banque Islamique de Développement (BIO), un Accord de Prêt, pour le financement du Projet d’interconnexion des Réseaux Electriques du Cameroun et du Tchad (PIRECT).

Le PIRECT

Lancé en novembre 2023, le Pirect permettra de réaliser des échanges d’énergie avec le transfert de l’énergie hydroélectrique du Cameroun vers le Tchad afin de diminuer la production locale plus coûteuse, d’optimiser le développement du secteur électrique de chacun des deux pays. Ce projet comprend trois composantes à savoir : l’interconnexion du réseau interconnecté Sud (RIS) et du réseau interconnecté Nord (RIN) au Cameroun, la connexion des réseaux électriques des deux pays qui permettra les transactions d’électricité entre eux, le renforcement du réseau électrique du Tchad et l’élargissement de l’accès à l’électricité à N’Djamena et dans ses alentours.

Pour approfondir :   Fichier solde de l’État : Le Minfi met fin au système de virement bancaire collectif

Près de 570 de FCFA à injecter dans le Pirect

Il faudra débloquer près de 570 milliards de FCFA pour réaliser les infrastructures qui vont faciliter le partage de l’électricité entre les deux pays.

Au Cameroun, le projet est divisé en deux composantes. La composante 1 cofinancé par la Banque mondiale  et la Banque islamique de développement consiste à construire 524  km de ligne aérienne double terne de 225 Kv entre Ntui et Wouro Soua à Ngaoundéré, la construction de 4 postes de transformation dans les localités de Ntui, Yoko, Tibati et Wouro Soua, l’alimentation de 110 villages dans les régions du Centre et de l’Adamaoua dans le cadre du renforcement des mesures sociales.

Pour approfondir :   Paul Biya nomme Minkoa She au Conseil constitutionnel

La composante 2, financée entièrement par la Banque Africaine de developpement consiste à construire 566 km de ligne aérienne de 225 Kv à partir de Wouro Soua jusqu’au Tchad en passant par Garoua, Maroua, et Kousseri, sur un total de 804 km, la construction de deux postes de transformation à Garoua et Kousseri, sur un total de 5 postes. Il sera également question à travers cette composante d’alimenter 409 localités dans les régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord.

Le début des travaux dans le cadre de ce projet est prévu pour le 1er trimestre 2023 et devrait s’achever en décembre 2027


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bassogog

Christian Bassogog relégué en 2ème division quelques mois après son arrivée en Turquie

Abdouraman Hamadou B

L’ACFAC et Abdouraman Hamadou saisissent le TAS pour contester la nomination du staff des Lions Indomptables par Samuel Eto’o