in

Pr Shanda Tomne sur la crise anglophone : « Est-ce que les gens qui nous gouvernement ont-ils la volonté d’aller vers la réconciliation ? »

Chandal

L’universitaire et écrivain a répondu par l’affirmative à cette question sur le plateau de « The Prime guest » diffusé sur Média Prime Tv.

Chandal
Pr Shanda Tomne (c) Droits réservés

Invité du programme de « The Prime guest » diffusé sur Média Prime Tv, le Pr Shanda Tomne s’est exprimé sur la question de la crise anglophone. Dans un premier temps, il a estimé que « nous sommes tous responsables… » des doléances posées par les Camerounais des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

« Quand je trouve une personne qui dit qu’elle dort bien alors qu’au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, les gens souffrent dans ces conditions-là, je lui dis vous n’êtes pas Camerounais. Nos compatriotes, nos frères et sœurs ont posé un problème réel. Ils ont même posé un problème de discrimination, un problème de répartition de richesses et non de pouvoir », a-t-il reconnu.

Cependant, le président national du Front populaire pour la Réconciliation et la Relance(FPR) n’approuve pas le moyen utilisé par beaucoup pour poser leurs revendications. Comme le défunt Christian Cardinal Tumi, l’homme politique appelle à l’apaisement en invitant les jeunes de sortir des brousses.

La solution, insiste-t-il, c’est le « le dialogue et la réconciliation ». L’auteur de Pratiques et contentieux de l’action humanitaire est convaincu que les pouvoirs publics manifestent la volonté de dialoguer(encore) : « Est-ce que les gens qui nous gouvernement ont-ils la volonté d’aller vers la réconciliation ? Je dis Oui, jusqu’à preuve de contraire parce que je sais où j’entre et ce que j’ai entendu… », a déclaré le Pr Shanda Tomne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Momo Ca

Jean De Dieu Momo : « La B.A.S c’est une organisation qui est rattachée au MRC et plus est, a des soutiens de la nébuleuse ambazonienne »

Albert Ze

Albert Zé : « On parle de stabilisation de la pandémie parce que le ministre de la Santé a abandonné son travail de comptage des bâtonnets »