in

Plan Triennal Spécial-Jeunes : Le niveau de mise en œuvre est satisfaisant

Plan Triennal Spécial-Jeunes : Le niveau de mise en œuvre est satisfaisant

C’est l’information qui ressort de la réunion d’évaluation des séances de réappropriation des plans d’affaires et des sessions complémentaires du (REAMORCE) des jeunes bénéficiaires des cuvées 2020-2021 en cours de financement dans le cadre du PTS-JEUNES qui s’est déroulée le 26 mars 2021


Plan Triennal Spécial-Jeunes : Le niveau de mise en œuvre est satisfaisant
Mounouna Foutsou, Minjec – DR

Il était question durant cette réunion de faire une évaluation générale de l’activité en précisant les statistiques des données et informations reçues des cuvées 2020 et 2021, ainsi que le récapitulatif de la session de REAMORCE, de faire une évaluation des erreurs et manquements avec statistiques des données et informations manquantes ou erronées et faire part des difficultés rencontrées sur le terrain.

ABDOUL-KARIM NASSOUROU, Directeur de la Promotion Économique des Jeunes au Minjec, a levé un pan de voile sur le niveau de mise en œuvre du Plan Triennal Spécial Jeunes, avec une emphase sur la nouvelle orientation qui préconise l’installation des bénéficiaires en Villages pionniers de seconde génération et Clusters économiques. Autour de trois points majeurs à savoir : la présentation sommaire du PTS-Jeunes dans ses nouvelles orientations notamment le Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (REAMORCE) et l’Insertion Socio-économique (INSEC) ; le récapitulatif des financements et les perspectives.

Tout en rappelant la démarche d’accompagnement du jeune dans le cadre du PTS-Jeunes, les Délégués régionaux du MINJEC des 10 régions ont fait leurs bilans statistiques des différentes activités menées pour l’impact et la durabilité des actions entreprises pour l’application des prescriptions inscrites dans la circulaire N°008-2021 /LC/MINJEC/CAB du 11 mars 2021 afin de résoudre les problèmes qui freinent la mise en œuvre de cet important plan présidentiel pour la jeunesse. Par ailleurs, les quelques difficultés mentionnées reposent sur : l’indisponibilité des jeunes, l’absence de ceux dont les noms figurent sur les listes ; les jeunes injoignables ; le changement de la nature des équipements inscrits dans les business plans ; les confusions de localité ; les désinformations sur le processus d’exécution des plans d’affaires. Les rapports y afférents seront transmis à la hiérarchie pour consolidation et mise à disposition des médias pour une large diffusion.

A l’issue de la réunion, le Ministre Mounouna Foutsou a exprimé sa satisfaction sur le niveau de mise en œuvre des financements du PTS-JEUNES. Par ailleurs, il tient au respect strict des recommandations émises pendant cette rencontre pour la satisfaction des attentes des jeunes. En outre, les responsables locaux doivent faire des communiqués nationaux pour interpeller les jeunes en difficultés.

Le Minjec insiste sur le fait que les jeunes doivent travailler avec les cliniques du MINJEC (Délégations, Projets et Programmes, CMPJ et autres) pour toutes leurs préoccupations, et ils trouveront des réponses propices à leurs questions.

Dans les perspectives, l’Expert, Jean Marie Afouba, souhaite que les projets de transformation soit mis en exergue à un Taux minimal de 40% afin de suivre le train du développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Côte-d’Ivoire : Patrick Achi réagit après sa confirmation au poste de Premier ministre

    Côte-d’Ivoire : Patrick Achi réagit après sa confirmation au poste de Premier ministre

    Prime de qualité cacao à Makénéné : 16 millions 238 mille FCFA distribués à 267 producteurs

    Prime de qualité cacao à Makénéné : 16 millions 238 mille FCFA distribués à 267 producteurs