in

VIH et grossesses précoces : Le Système des Nations unies propose des solutions

VIH et grossesses précoces : Le Système des Nations unies propose des solutions

Le projet « Education plus » a été proposé au ministère de la Jeunesse et de l’Education civique le mercredi 23 juin 2021.

 

VIH et grossesses précoces : Le Système des Nations unies propose des solutions
Mounouna Foutsou, Minjec – DR

La délégation de responsables des cinq Agences du Système des Nations Unies (SNU) sont conduite par Savina Ammassari, Directrice pays ONUSIDA Cameroun. Elle est porteuse du projet « Education plus ». Une initiative qui voit le jour suite à un constat sur le nombre élevé de filles camerounaises de 15 à 24 ans infectées au VIH/SIDA et des conséquences qui en découlent. En effet, selon la porte-parole, ces dernières courent neuf fois plus de risques d’être infectées que leurs homologues masculins. « Education Plus » est donc un projet qui a pour l’objectif de réduire les nouvelles infections à VIH parmi les adolescentes et jeunes femmes, à travers le maintien des filles à l’école jusqu’à la fin du cycle secondaire.  Pour Savina Ammassari : « des études scientifiques ont démontré que les jeunes qui terminent leurs études secondaires ont moins de chances de contracter le VIH et de contracter des grossesses précoces ». La mise en œuvre du projet est envisagée dès 2021 et ce, jusqu’en 2025.

Par ailleurs, pour atteindre les objectifs de façon globale, les responsables des Agences du SNU et le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique ont porté une attention particulière sur une synergie entre les deux entités. A cet effet, les perspectives de collaboration pourraient concerner la prise en compte des personnes vulnérables, l’amélioration des curricula de formation entre autres.

Le ministre a souligné l’apport que les Centres multifonctionnels de promotion des jeunes et la plateforme Youth Connekt pourraient avoir pour la réussite du projet. En effet, ils favoriseraient respectivement la proximité avec les jeunes et un accès à une plus grande proportion d’entre eux.

A la fin des échanges, les deux responsables ont convenu sur la nécessité d’une collaboration plus accrue afin de mieux encadrer les jeunes filles et adolescentes camerounaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Côte d'Ivoire : Henri Konan Bedié se prononce sur la condamnation à perpétuité de Guillaume Soro

    Côte d’Ivoire : Henri Konan Bedié se prononce sur la condamnation à perpétuité de Guillaume Soro

    Affaire sextape : Les avocats de Malicka Bayemi portent plainte, voici la peine encourue par Martin Camus Mimb

    Affaire sextape : Les avocats de Malicka Bayemi portent plainte, voici la peine encourue par Martin Camus Mimb