in

Perturbations du réseau téléphonique : Minette Libom Likeng accuse Emmanuel Nganou Djoumessi

S’exprimant devant la représentation nationale au sujet des perturbations liées aux réseaux téléphoniques, le ministre des postes et télécommunications a ponté des doigts, la société Eneo qui fournit l’énergie électrique et le ministère des Travaux publics.

64e49be1aa32e413102dab8f0088729e XL

« Les dysfonctionnements sont également liés aux activités de certaines entreprises à l’instar d’Eneo, dont les coupures intempestives impactent fortement la fourniture des services des réseaux de téléphonie, de même, les projets du ministère des Travaux publics, causant régulièrement des dommages sur la fibre optique », a déclaré la Minpostel aux députés.

Depuis plusieurs mois en effet, les consommateurs sont confrontés à des perturbations régulières du réseau de téléphonie mobile ainsi que de l’accès à internet. D’après la ministre Minette Libom Li Likeng, cet état de choses oblige la Cameroon Telecommunications (Camtel) à remplacer 30 % de son réseau de fibre optique à ce jour du fait des incidents dus aux projets routiers. C’est en effet la Camtel, opérateur historique de la téléphonie, qui détient le monopole sur la fibre optique qu’elle met à la disposition des autres opérateurs.

Cependant, de l’aveu même de la ministre, Eneo et le ministère des Travaux publics ne sont pas les seuls en cause dans les dysfonctionnements observés. « Les dysfonctionnements récents relèvent du faible investissement ou de l’utilisation de matériel et outils infrastructurels de mauvaise qualité, incapable de prendre en charge le nombre croissant des utilisateurs », a-t-elle fait savoir.

Autre aveu du gouvernement, les capacités limitées du régulateur qui ne lui ont pas permis d’établir à temps les responsabilités dans lesdites perturbations. « L’Agence de régulation des télécommunications (ART) ne disposant alors pas du matériel adapté pour l’appréciation de la qualité de service, il lui était difficile d’établir la responsabilité des opérateurs de mauvaise foi ; cela est désormais possible, et des résultats sont déjà visibles à l’issue de quelques contrôles inopinés menés au sein de certaines entreprises », a laissé entendre la ministre des Postes et Télécommunications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sdf de joshua osih

Présidentielle 2025 : John Fru Ndi et Joshua Osih accusés de préparer le terrain à Frank Biya

David Azra

Port de Kribi : Un nouveau DG pour le terminal à conteneurs