in ,

Pcrn : « Intimidée » par le Minat, la députée Nourane Foster veut déjà quitter

Considérant que le ministre de l’administration territoriale multiplie des sorties incendiaires, avec des menaces intempestives dans le seul but d’aménager la scène politique à son gout, l’élue de la Nation se trouvent apeurée et envisage déjà quitter la table des débats politiques.

Nourane Foster
Nourane Foster - DR

Trois jours seulement après seulement après la célébration de la 52ème édition de la fête nationale de l’unité à laquelle le Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn) était interdit de participation dans plusieurs villes du Cameroun, tout comme plusieurs autres partis d’opposition comme le SDF, le ministre de l’Administration territoriale ne lâche pas prise.

Il espère tailler à sa mesure, certains partis et leaders de l’opposition camerounaise qui selon les experts, « représentent une menace réelle » pour le parti au pouvoir, le RDPC et le régime BIYA.

Dans une énième sortie ce jeudi, Paul Atanga Nji accuse certains acteurs politiques de tenir ces derniers temps des propos tendancieux, promettant le chaos aux élections présidentielles de 2025 qui devraient se tenir en principe dans 14 mois. D’autres d’entre eux, pense-t-il, vont jusqu’à tenir des propos désobligeants à l’endroit du Chef de l’Etat. A l’égard de tous ceux-là, le Minat est clair : « Ils n’ont qu’à bien se tenir », avertit-il.

Pour approfondir :   Cabral Libii et Maurice Kamto à couteau tiré au sujet de la réforme du système électoral

Nourane Foster : « dès aujourd’hui, je n’exclus pas l’idée de me retirer »

Commentant cette actualité sur les réseaux sociaux, Nourane Foster, députée Pcrn, a du mal à se cacher sa sérénité face à « ce qui se prépare ».

« En raison de ces intimidations, dès aujourd’hui, je n’exclus pas l’idée de me retirer de la scène Politique Camerounaise. Ce qui se prépare avec la complicité de certains dépasse ma compréhension », avoue la parlementaire.

« Un député est bien député de la Nation et peut bien s’adresser au Peuple Camerounais. Pourquoi cette mise en garde », s’est-elle interrogée plus tôt.

Pour approfondir :   Célestine Ketcha Courtès lance finalement le processus d’ouverture provisoire de l’autoroute Yaoundé - Nsimalen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dette publique

L’Etat camerounais s’engage à rembourser 194,41 milliards FCFA de dette flottante aux entreprises publiques

laurent esso l homme de main de paul biya

Affaire PCRN : La TPI de Maroua désavoue Paul Atanga Nji !