in ,

Cameroun : Cabral Libii conduit Atanga Nji devant les instances internationales

Au cœur d’une brouille judiciaire qui met aux prises Robert Kona, un fondateur du parti, et le président « actuel » que se revendique l’honorable Cabral Libii, le ministre de l’Administration territoriale est appelé à s’expliquer devant les organisations internationales.

Nji Libii
Cabral Libii, Atanga Nji (c) Droits réservés

Au cœur d’une brouille judiciaire qui met aux prises Robert Kona, un fondateur du parti, et le président « actuel » que se revendique l’honorable Cabral Libii, le ministre de l’Administration territoriale est appelé à s’expliquer pour « son jeu trouble » dont il est accusé, devant les organisations internationales.

Selon les informations de Lebledparle.com, le député du PCRN aurait récemment décidé de saisir plusieurs organisations internationales, dont l’ONU, l’Union Africaine, l’Union Européenne et plusieurs chancelleries occidentales, contre le ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji.

Cabral Libii accuserait Paul Atanga Nji de violations des droits et des libertés, ainsi que d’entraves à la démocratie par un abus de pouvoir systémique, indiquent des sources.

Pour approfondir :   La session ordinaire de juin s’est ouverte au Parlement aujourd’hui !

Parmi les documents joints à la plainte internationale l’on cite le procès-verbal du congrès du PCRN de mai 2019 et un courrier adressé au Premier ministre, Dion Ngute, exposant les mêmes griefs.

Cette démarche fait suite à une série d’événements tendus entre les deux protagonistes, exacerbés par des conflits internes au PCRN et des manœuvres administratives qui, selon Cabral Libii, seraient de nature à entraver ses ambitions politiques en vue de la présidentielle de 2025.

Pour approfondir :   Lutte contre le coronavirus au Cameroun : Le port obligatoire du cache-nez entre en vigueur ce 13 avril 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boko Haram

Extrême-Nord : 03 femmes et 01 enfant libérés des mains de Boko Haram

les arbitres de la ligue du littoral en greve

Littoral : Les arbitres « confisquent le sifflet » et exigent le paiement de la totalité de leurs émoluments