in

[Opinion] Éric Essono Tsimi : « La mort tant redoutée de Paul Biya déclenche un marathon gériatrique à l’échelle nationale et sa diaspora »

L’universitaire et analyste socio-politique Éric Essono Tsimi a commis une réflexion le mercredi 05 avril 2023, sur un probable scénario sur la succession de Paul Biya. Lebledparle.com vous propose de lire l’intégralité du texte.

Cavaye Niat Biya

Scénarios de la fin retardée du vieux monde /Post-Biya

Touchons du bois. Mais imaginons que notre Président de la République ne soit plus, suite à un malheureux complot de l’Occident, physiologiquement capable de continuer (la mort par exemple), alors qu’il est encore en fonction. Disons juste après qu’il a, haut la main, remporté la présidentielle de 2025 (93 ans) avec, notons-le au passage, un recul important de Maurice Kamto qui avec sa dégaine de mineur (il n’a que 65 ans!!!) se retrouve, cette fois, avec 6 pour cent des suffrages exprimés, grappillés on ne sait comment dans un village d’irréductibles MRCistes de l’Ouest.

Que se passe-t-il ?  Un marathon pour la succession. La mort longtemps annoncée et tant redoutée de Paul Biya déclenche un marathon gériatrique à l’échelle nationale et sa diaspora. Les Camerounais (et tous les binationaux inclus) amènent leurs parents les plus âgés et les plus expérimentés pour participer à une course visant à déterminer le prochain leader. La gagnante de la course, une jeune femme alerte de 83 ans seulement, du nom de Geneviève Tjoues, prend ses fonctions et révolutionne le pays en instaurant des siestes obligatoires à dix heures, décrète l’âge de la majorité à 28 ans, et abolit le départ à la retraite.

Pour approfondir :   Coupe de la CAF : Coton Sport s’impose à domicile et prend une option de qualification !

Dans ce scénario, le plan constitutionnel n’est pas mis de côté. Car les Camerounais ont déjà leur « Conseil trans-ethnique des Anciens ». Il s’agit de hauts fonctionnaires et politiques les plus âgés et les plus expérimentés (anciens) du pays. Il est composé notamment de Niat Njifendji de l’Ouest, président du Sénat, Cavayé Yéguié Djibril, l’Extrême-Nord, président de l’Assemblée Nationale, Luc Ayang, du Nord, maintenu président du conseil économique et social: il n’a que 80 ans mais a été premier ministre en 1983. Plusieurs membres de la génération Albatros ayant été réhabilités, Ephraïm Inoni est nommé premier ministre. Sous leur ferme direction, le Cameroun devient le premier importateur de noix de cola, de couches jetables (en raison à la fois de la surnatalité et de la vitalité des ainés), mais aussi un leader mondial en matière de congés maladies et de temps passé devant la télé, à somnoler.

Pour approfondir :   Je suis convaincu qu'il ne se passera "rien" de majeur le 01 Octobre au Cameroun - Par Christian Djoko

Alors que des jeunes de 72 ans commencent à se projeter  dans la succession à la succession… Surprise, en 2027, on découvre une fontaine de jouvence, il s’agit d’un lac sacré qui permet d’inverser le processus de vieillissement. La cheffe de l’État, Son Excellence Immortelle Tjoues, assistée de la veuve du professeur Mbédé, l’honorablissime Koa Fegue, et le fameux conseil trans-ethnique, et même les chefs de l’opposition sont autorisés à les y rejoindre, tous donc se baignent dans le lac sacré et en ressortent comme de fringants jeunes de 28 ans.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beyala Calixthe

Calixthe Beyala : « les services secrets occidentaux ne procèdent jamais à la torture sur leurs concitoyens »

kareyce fotso

Kareyce Fotso : « Pour une histoire aussi grave comme la disparition d’un bébé on met d’abord les suspects en garde à vue »