in , ,

Nouveau mandat du président de la Fécafoot : un nouveau sujet de polémique sur Samuel Eto’o est né 

Nouveau mandat du président de la Fécafoot : un nouveau sujet de polémique sur Samuel Eto'o est né 

À l’issue de l’Assemblée générale de la Fecafoot tenue le 27 août 2022 à Douala, plusieurs résolutions ont été adoptées, parmi lesquelles la révision à la hausse de la durée du mandat président de la Fécafoot. Une décision qui crée déjà la polémique au sein de l’opinion publique.

« l’Assemblée générale, à l’unanimité des membres, adopte la révision à la hausse de la durée du mandat du président de la Fécafoot », telle est l’intitulé de la 13e résolution finale de cette rencontre.

Dans les textes adoptés l’année dernière, il est écrit à l’article 37 que « le nombre de mandat du président de la Fécafoot et des autres membres du Comité exécutif est limité à deux (02) mandats d’une durée de quatre (04) ans chacun ».

Mais samedi, c’est à l’unanimité que les membres de l’Assemblée générale ont décidé « de porter de deux à trois, la limitation du nombre de mandat », a appris Lebledparle. Cela signifie que « la durée du mandat dont il est question porte uniquement sur le nombre de mandats et non sur la durée d’un seul mandat » a expliqué Roger Nyassa Nyassa, membre du Comité exécutif.

« Si seulement pour la Fecafoot 4 ans sont peu, qu’ en sera til pour construire tout un pays ? »

Selon Fritz Messey du PCRN, si le mandat du président de la Fécafoot passe à 7 ans, celui du président de la République doit être de 14 ans.

Ce militant du PCRN n’a pas tardé à donner son avis sur cette résolution issue de l’Assemblée générale de la Fécafoot.

« 7 ans ? C’est petit… J’ai lu quelques commentaires de quelques personnes applaudir cette prorogation de la durée du mandat du président de La Fécafoot.

La principale raison avancée étant que 4 ans sont très limites pour permettre au président de la Fécafoot de mener à bien son programme.

Dans la même lancée, je propose qu’on ajoute 7 ans de plus au président de la République parce que réaliser efficacement son programme pendant 7 ans pour tout un pays comme le Cameroun c’est très impossible.

Si seulement pour la Fécafoot 4 ans sont peu, qu’ en sera til pour construire tout un pays ?Vivement 14 ans pour le mandat présidentiel ».

Sarcasme ou véritable point de vue ? Nous ne saurons le dire. Il n’est pas le seul à se prononcer sur cette résolution.

« On a une gouvernance dans laquelle Eto’o est l’alpha et l’oméga »

Selon l’économiste Dieudonné Essomba, il n’y a pas de programme à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot).

« Est-ce qu’on peut avancer avec une Fécafoot comme ça ? On ne doit pas escamotter les problèmes à cause du charisme de Samuel Eto’o. Moi je ne vois pas de programme à la Fécafoot. Je vois un homme qui gère la Fécafoot au jour le jour. On a une gouvernance dans laquelle Eto’o est l’alpha et l’oméga. Ça manque d’organisation…il faut abandonner cette vision messianiste du pouvoir ».

Une nouvelle page de l’histoire de la Fécafoot qui vient donc de s’ouvrir, comme l’a bien précisé Guibaï Gatama sur sa page Facebook, radié du Comité exécutif de l’instance toujours au cours de cette Assemblée générale : « L’histoire n’est donc pas terminée, elle a seulement commencé à s’écrire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Samuel Eto'o : « Le Cameroun pourrait faire jouer des jeunes comme Lionel Messi dans Dynamo de Douala ou dans Canon de Yaoundé »

    Samuel Eto’o : « Le Cameroun pourrait faire jouer des jeunes comme Lionel Messi dans Dynamo de Douala ou dans Canon de Yaoundé »

    Le gouverneur de la Béac s'explique face aux accusations de népotisme et de favoritisme

    Le gouverneur de la Béac s’explique face aux accusations de népotisme et de favoritisme