in

Merlin MOUKAM et l’histoire d’un jeune peintre enchanteur

Merlin Moukam
Merlin Moukam

Merlin Moukam

Par son doigté, ses coups de pinceaux, le jeune camerounais réussit presque toujours à envouter les plus curieux.


Agée de 29 ans, le jeune artiste est un passionné de peinture et d’art plastique en général. Et c’est à Mimboman à yaoundé qu’il a pris ses quartiers depuis quelques temps. Avec des amis d’enfance, Muller NGODJI et Michèle LENA, ils ont mis sur pied l’association des jeunes artistes pour la promotion de l’art et de la culture (AJAPAC). Un tour de ce côté, et l’on est totalement ébahis par la magnificence des nombreuses toiles exposées sur places. L’artiste nous sert divers mediums tels que peintures de relief ; peintures acryliquess ; peintures à huile et crayons. Il met ainsi en exergue les scènes de vie, le paysage africain, et surtout les cultures africaines, en jouant sur les formes et couleurs et surtout en poussant vers la photographie et la profondeur des tableaux. ‘‘Je suis attiré par les couleurs de la nature’’ nous confie t-il. Et même les moins initiés en matière de peinture ne peuvent rester de marbre. C’est que le travail du jeune artiste est marqué par une figuration à tendance réaliste comme celui de Michel ANJE ou Léonard de VINCI l’auteur de la célèbre JOCONDE. Tout doucement, l’artiste espère ainsi atteindre le plus haut niveau de la peinture africaine et meme mondiale.


179438 139966542730860 3580384 n

 

Les débuts

Très tôt déjà au collège saint Paul de Bafang à l’Ouest du Cameroun, le futur peintre se fait remarquer de tous par la qualité de ses dessins. Et Il n’est encore qu’un petit élève de la classe de 3eme lorsqu’il gagne le concours coca cola, son tout premier prix. Et très vite il développe une très grande passion pour le crayon.

Pour approfondir :   Cameroun: Thierry Ntamack, un cinéaste engagé


Apres son départ du collège, plutôt que de s’inscrire dans une école d’art, c’est à travers ses nombreuses lectures, internet et surtout sa curiosité qu’il va suivre sa propre formation. Et c’est donc en tant qu’autodidacte qu’il va poursuivre son bonhomme de chemin. Et C’est véritablement en 2007 lorsque ‘‘Un ami va me demander de lui peindre un tableau’’, qu’il se résout à faire de la peinture. ‘‘Auparavant je me contentais de dessiner et de vendre à des proches, je ne voyais pas encore la portée de la peinture’’ nous confie t-il. Et dès lors, c’est à son domicile que l’artiste va s’installer pour réaliser ses toiles, jusqu’en janvier 2012 où il va mettre sur pied l’AJAPAC ceci grâce à ses petites économies et surtout avec le concours d’un de ses amis qui va lui offrir un local.


47528 107171429343705 2979108 n

 

Quelques expositions à son actif

Même si pour l’instant les conditions sont encore difficiles, notamment les expositions qui restent rares et surtout les sponsors pour ces expositions, l’artiste vit uniquement de son art. Et dans son local situé face total Mimboman, où il expose tous les jours, le peintre et son équipe se font quand même quelques clients qui viennent de tous les coins du Cameroun et parfois hors du pays. Et grâce aux autres services que leur association offre, ils arrivent à ‘‘arrondir les fins de mois parfois difficiles’’ notamment par l’infographie ; la sérigraphie ; les graffitis ; gravure ; décoration ; impression et surtout les formations dans ces divers domaines.

Pour approfondir :   Buea: Un homme se transforme en serpent et avale une étudiante


A ce jour l’artiste a déjà à son actif quelques expositions et vernissage qui lui permettent de se faire une réputation.

-Salon International de l’artisanat (2008)

-Salon des communes à Bandjoun (2009)

-Exposition à l’AMT (2008, 2009, 2010)

-Exposition à l’école Américaine de Yaoundé (2008, 2011)

-Exposition au Seme beach de Limbé (2009)

-Exposition à la chambre d’Agriculture (2012)

-Exposition à la croix rouge (2012)

-Exposition au Flamboyant (2012)

-Vernissage lors des JMLS au musé blackitude aux cotés d’Alexis ESSAMA, Christophe TALLA et Joseph BANEM.


Malgré tout, Merlin espère que ‘‘le ministère de la culture s’intéresse d’avantage à notre secteur, comme c’est le cas de la musique, en organisant des expositions et publicités’’


423491 289941551066691 1861918831 n

 

Un talent récompensé

-Lauréat du Festival du Touket (2011)

-Lauréat du rêve africain, catégorie afro pépites (2012)

-Présélectionné pour les jeux de la francophonie qui se dérouleront en France en 2013


Bon vent Merlin !!!

 

 

 

Contacts

Site web: www.exotismeafricain.com

Facebook: http://www.facebook.com/merlin.moukamartisteplasticien

Email : moukamarmand@yahoo.fr

Tel : +237 77 61 38 05



 


 

 

Vos commentaires ici


 








Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mali : A quoi jouent les groupes Islamistes ?

Inondation dans le septentrion

Inondations: Plus de 14 morts dans le septentrion