in

Médias : Ernest Obama veut encore défier le Conseil national de la Communication (CNC)

Médias : Ernest Obama veut encore défier le Conseil national de la Communication (CNC)

Moins de 24 heures après la décision ce mercredi  19 décembre de l’instance de régulation des médias au Cameroun, qui suspend Vision 4 pour un mois, le Directeur de la Télévision a annoncé ce jeudi matin dans “Tour d’horizon” qu’il y aura journal ce soir, apprend Lebledparle.com.

                            Médias : Ernest Obama veut encore défier le Conseil national de la Communication (CNC)
Le journaliste Ernest Obama – DR

” Ce soir il y aura bien journal. Nous continuons de travailler, n’en déplaise aux détracteurs.”, rapporte notre source qui cite Ernest Obama, le Directeur général de la télévision Vision et membre du groupe de « dinosaures » qui animent la tranche 10-12.

Il botte ainsi en touche les décisions du président du Conseil national de la Communication, Peter Essoka qui est déjà en porte-à-faux avec le Président Directeur général (PDG) du Groupe L’anecdote dont fait partie cette télévision.

En effet, il y a quelques mois, Peter Essoka avait été condamné par la Justice camerounaise à verser une forte somme d’argent au PDG Jean-Pierre Amougou Belinga pour avoir comparé sa télévision à la « Radio Mille Collines », l’accusant d’attiser la haine et la division dans ses programmes. Il avait alors prononcé une précédente sanction qui n’avait pas été respectée.  

Cette fois, la télévision de Nsam a été suspendue pour une durée d’un mois, ainsi que deux de ses présentateurs ; Ernest Obama Nadine Patricia Mengue. Ils paient le prix du « fake » diffusé le mois, il y a plus d’un mois sur la mort du président gabonais Ali Bongo, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Le SDF demande une enquête parlementaire sur le retrait de la CAN 2019

    Cameroun : Le SDF demande une enquête parlementaire sur le retrait de la CAN 2019

    Des journalistes se disent "indignés" par le comportement de Parfait Siki à la FECAFOOT

    Des journalistes se disent “indignés” par le comportement de Parfait Siki à la FECAFOOT