in

Longuè Longuè : « Votre sœur Lady Ponce a perdu la tête en disant que j’ai été agressé sexuellement en prison… »

Longuer.JPG

Invité du programme « Entrevue le Mag » sur la CRTV ce samedi 17 avril 2021, l’artiste musicien Longuè Longuè n’a pas été réservé envers les téléspectateurs.

Longuer.JPG

Reconnu pour son franc parler, Longue Longuè l’a encore été ce samedi face à Éric Christian Nya, présentateur du programme « Entrevue Le Mag ».

Affaire Lady Ponce

Si l’artiste a reconnu une certaine amitié pour des collègues à l’instar de Ndedi Eyango qui a produit ses deux premiers disques, il avoue que Lady Ponce n’est pas son amie n’est pas son amie du fait des propos qu’elle a tenus à son endroit et pour lesquels cette dernière n’a pas daigné s’excuser.

Cette réponse sera d’ailleurs renchérie vers la fin de l’émission dans le cadre de la rubrique « Tête à tête ». Marie Gabrielle Mfegue, journaliste du média national pour la région du Littoral revient sur l’agression physique dont fut victime l’auteur de « Kirikou ».

« Vous êtes sûr que vous ‘avez pas été agressé sexuellement ?», demande la consœur et à Longkana Agno Simo de répondre : « Je n’ai pas été agressé sexuellement. Votre sœur Lady Ponce a perdu la tête en disant que j’ai été agressé sexuellement en prison ».

L’artiste musicien engagé confie plutôt que c’est « une bande de voyous qui ne comprenait rien » qui l’a agressé parce qu’il bénéficiait d’un certain nombre de faveur dans les geôles.

En ce qui concerne ses rapports avec le pouvoirs publics, l’homme de 48 ans estime qu’il n’est pas ingrat mais est libre de penser, de donner son avis, son opinion, comme le veut le président Paul Biya. A titre de rappel, ce dernier n’a vat pas, selon Longuè Longuè, ordonné le retrait de son visa, il y a quelques années.

L’homme du buzz

Entre autres sujets évoqués, le natif de Douala, reconnait qu’il est l’homme du buzz. Pour cela, en déclarant qu’il était amoureux de la célèbre romancière Calixte Beyala, il recherchait du buzz, fait-il savoir à Marie Gabrielle Mfegue.

Pour approfondir :   Gaëlle Enganamouit regrette ses actes et demande pardon aux camerounais

Quant aux médailles, loin d’être jaloux de ceux qui en ont déjà eu, l’auteur de « Demander à Dieu » est convaincu qu’il en recevra un jour à force de patience et persévérance. Par ailleurs, l’homme des médias dit ne pas être un « Gigolo » car il « gagne bien sa vie ».

Mauvaise expérience de femmes

Par contre, il a une lause expérience de la gent féminine, ce qui lui fait dire que les « les femmes à 90% près sont des escrocs, des voleuses… », a-t-il déclaré avant d’être repris par la journaliste qui a voulu le classer dans le registre des « misogynes ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8175995888d91e4a6462178213f496c5 L

CAN 2025 : La guinée à la quête de l’expertise camerounaise en matière d’organisation des grands évènements sportifs

Belibol

Le comédien Grégoire Belibi est mort !