in

Les télécoms en Centrafrique : Des coûts élevés, une mauvaise qualité de service et une régulation défaillante

Fridolin Ngoulou2

Le paysage des télécommunications en République centrafricaine (RCA) est loin de répondre aux normes de la sous-région, malgré la récente connexion à haut débit. Les coûts élevés des services de télécommunications, la mauvaise qualité du service et la régulation défaillante sont autant de problèmes qui persistent dans le secteur.

Selon le journaliste et coordonnateur de la Plateforme des acteurs pour la défense des droits numériques en RCA, ces problèmes sont préoccupants et entravent le développement du secteur des télécommunications dans le pays. Les coûts élevés des télécoms sont un véritable frein à l’accès à Internet pour de nombreux citoyens, en particulier ceux des zones rurales où l’infrastructure est limitée.

En plus des coûts élevés, la qualité du service laisse également à désirer. Les déconnexions fréquentes, les coupures de signal et les vitesses de connexion lentes sont monnaie courante en RCA. Cela rend difficile l’utilisation d’Internet pour des activités telles que le commerce en ligne, la communication professionnelle et l’accès à l’information.

Pour approfondir :   Cameroun : Serge Espoir Matomba accuse l’Etat dans la faillite de Cicam

Un autre problème majeur est la régulation défaillante du secteur des télécommunications. Les lois et les politiques en place ne sont pas suffisamment robustes pour garantir une concurrence équitable et protéger les droits des consommateurs. Cela permet aux fournisseurs de services de télécommunications de maintenir des prix élevés et de fournir un service de mauvaise qualité sans craindre de conséquences.

Malgré ces défis, la RCA a récemment connu une avancée significative avec la connexion à haut débit. Cela ouvre de nouvelles possibilités de développement économique et social, mais seulement si les problèmes existants sont résolus. Il est essentiel que les autorités réglementaires prennent des mesures pour améliorer la qualité du service, réduire les coûts des télécoms et renforcer la régulation du secteur.

Pour approfondir :   Lycée de Mendong : Un extrait de discours de Paul Biya proposé aux élèves, après la censure d’un extrait de Maurice Kamto fait problème

Pour résumer, la RCA a encore du chemin à parcourir pour atteindre les normes de télécommunications de la sous-région. Les coûts élevés, la mauvaise qualité du service et la régulation défaillante sont autant de défis qui doivent être relevés pour permettre au pays de tirer pleinement parti des opportunités offertes par la connexion à haut débit. Des mesures doivent être prises pour résoudre ces problèmes et promouvoir un secteur des télécommunications compétitif et de qualité en RCA.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La France maintient son assurance-crédit-export envers le Gabon pour la 2è année consécutive

La France maintient son assurance-crédit-export envers le Gabon pour la 2è année consécutive

SERGE

La BAD prête à financer la réhabilitation de la route Ngaoundéré-Garoua