in

La BAD prête à financer la réhabilitation de la route Ngaoundéré-Garoua

SERGE

La Banque africaine de développement (BAD) envisage de s’associer au gouvernement camerounais pour financer la construction d’un important tronçon routier reliant la région de l’Adamaoua à celle du Nord. Serge N’guessan, Directeur Afrique centrale de la BAD, a récemment exprimé l’intérêt de l’institution bancaire à investir dans ce projet.

Ce tronçon routier revêt une grande importance pour le développement économique et social du Cameroun. En effet, il permettra de faciliter les échanges commerciaux et de désenclaver les régions concernées. De plus, il contribuera à améliorer la circulation des biens et des personnes, favorisant ainsi l’essor des activités économiques locales.

La BAD, en tant qu’institution financière de premier plan, reconnaît l’importance des infrastructures routières pour le développement d’un pays. C’est pourquoi elle souhaite soutenir le gouvernement camerounais dans la réalisation de ce projet. Les investissements de la BAD permettront de financer les travaux de construction et d’assurer une gestion efficace du chantier.

Pour approfondir :   Inflation économique : Le cri des ménages

La construction de ce tronçon routier représente également une opportunité pour les entreprises locales. En effet, de nombreux emplois seront créés tout au long du processus de construction, ce qui contribuera à stimuler l’économie locale et à réduire le chômage dans la région.

La BAD est consciente des défis auxquels le Cameroun fait face en matière d’infrastructures routières. C’est pourquoi elle est déterminée à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement pour assurer la réussite de ce projet. Ensemble, ils veilleront à ce que les travaux soient réalisés dans les délais impartis et selon les normes de qualité requises.

Pour approfondir :   La Direction Afrique centrale de la BAD délocalisée au Cameroun

La Banque africaine de développement s’est engagée à investir aux côtés du gouvernement camerounais pour la construction d’un tronçon routier crucial pour le développement du pays. Ce projet permettra de faciliter les échanges commerciaux, de stimuler l’économie locale et de réduire le chômage. La BAD est déterminée à assurer la réussite de ce projet en travaillant en étroite collaboration avec le gouvernement camerounais.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fridolin Ngoulou2

Les télécoms en Centrafrique : Des coûts élevés, une mauvaise qualité de service et une régulation défaillante

Facebook news feed 1200x628 40

Le Cameroun vise un emprunt obligataire de 200 milliards FCFA en 2024 pour combler son déficit budgétaire