in

Les États-Unis affirment n’avoir aucun intérêt à intervenir militairement dans les régions anglophones

160217 m ab123 200

Dans son communiqué de presse titré « Les États-Unis n’ont aucun intérêt à une intervention au Cameroun », publié le 9 octobre 2020, l’Ambassade des États-Unis au Cameroun s’est prononcée sur les informations en circulation dans certains médias, faisant état de ce que le pays de Donald Trump interviendra militairement sur le sol camerounais dans un délai proche.

160217 m ab123 200
Images d’illustration (c) Droits réservés

S’inscrivant en faux contre ces allégations, la représentation diplomatique écrit : « L’ambassade des États-Unis dément catégoriquement les affirmations contenues dans des récents articles de presse truqués selon lesquels l’ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, Kelly Craft, aurait récemment annoncé des prétendues intentions des États-Unis concernant une éventuelle intervention militaire au Cameroun. Les États-Unis n’ont aucun intérêt ni aucune intention de cette nature. L’Ambassadrice Craft n’a pas fait de commentaires sur le Cameroun au cours des périodes récentes indiquées dans ces articles et n’a jamais déclaré ni laissé entendre que les États-Unis envisageraient une intervention militaire de quelque nature que ce soit au Cameroun. L’Ambassadrice Craft, ainsi que d’autres hauts fonctionnaires américains, a quelquefois soulevé des préoccupations concernant les besoins humanitaires et les violations des droits de l’homme au Cameroun »

Dans la foulée, le communiqué précise que contrairement à ce qui a été affirmé dans récents articles de presse « factices », ni « le Sénat américain ni l’ensemble du Congrès américain n’ont tenu de débat sur une quelconque intervention américaine au Cameroun, ni pris de mesures pour l’approuver. Tandis que les membres du Sénat américain ont présenté le 7 septembre une résolution non contraignante exprimant leur inquiétude face aux violations des droits de l’homme au Cameroun et appelant à la fin de la violence, ils n’ont pas appelé à l’intervention. Par conséquent, aucune décision n’attend l’approbation du Président », peut-on lire.  

Lebledparle.com apprend également du même communiqué qu’aucun article n’a été publié par les organes de presse américains pour étayer les affirmations de « ces fausses informations ».  Sur la crise anglophone, en tant qu’ami et partenaire du Cameroun, « la position des États-Unis demeure constante ».

« Nous appelons les deux parties au conflit dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest à renoncer à toute violence et à engager un dialogue ouvert sans conditions préalables », conclut l’ambassadrice des USA au Cameroun. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun cas de coronavirus n’a été enregistré en milieu scolaire au Cameroun

soflane Mal

Limogée de Canal2, Malhox invite Soflane Kengne à aller travailler comme serveuse dans son Snack Bar