in

Cameroun : Les journalistes commentent les Unes des journaux qui crucifient Ernest Obama

Cameroun : Les journalistes commentent les Unes des journaux qui crucifient Ernest Obama

Cinq  journaux en dehors de l’Anecdote ont fait une sortie univoque et incendiaire sur l’affaire qui l’oppose désormais à son ex patron Jean Pierre Amougou Belinga.


Cameroun : Les journalistes commentent les Unes des journaux qui crucifient Ernest Obama
Monatge des journaux -Lebledparle.com

Ces parutions médiatiques n’ont pas laissé indifférents les hommes de médias. Denis Nkwébo n’y voit pas du journalisme dans ces publications. « Les journaux à gage sont enragés ce matin. Ça se vend 2 à 5 francs. Heureusement que c’est tout sauf du journalisme », écrit-il ce lundi 22 juin 2020.

Le consultant médias parle du sort réservé à la presse à gage. « La presse à gage disparaît toujours avec ses sponsors. Je me souviens de l’époque où certains puissants aujourd’hui déchus étaient aux affaires. Les poches de leurs DP sont vides aujourd’hui », ajoute le président du syndicat des journalistes du Cameroun (SNJC).

Le militant du Manidem par ailleurs souhaite due le Mincom se prononce sur cette affaire. « On attend la position du Mincom sur l’affaire Obama/Vision 4 », poursuit l’ancien rédacteur en chef adjoint de Le Jour.

Pierre Nka pense aux enfants d’Ernest Obama dans le sale temps qu’il traverse. « Les tirs groupés contre Ernest Obama témoignent la convoitise autour de son poste durant des années. Ils veulent sa peau. Je pense à ses jeunes enfants », écrit l’ancien directeur des rédactions du quotidien L’Economie.

La météo, Infos Matin et les autres se comportent comme un tribunal et ont déjà donné le verdict. « Ces titres sont, pour la plupart, forts accusateurs. La justice a tranché? Le tribunal a rendu son verdict? Obama n’a-t-il pas droit à la présomption d’innocence? La presse est déjà juge, juré et avocat ou alors je dois laver mes mains? », pense Tina Songue Essomba de radio Balafon.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Ces titres sont, pour la plupart, forts accusateurs. <br>La justice a tranché? Le tribunal a rendu son verdict? Obama n&#39;a t-il pas droit à la présomption d&#39;innocence? La presse est déjà juge, juré et avocat ou alors je dois laver mes mains??? <a href=”https://t.co/ECUptURphm”>https://t.co/ECUptURphm</a></p>&mdash; Tina Songue Essomba (@Tina_Esbi) <a href=”https://twitter.com/Tina_Esbi/status/1274939691297579016?ref_src=twsrc%5Etfw”>June 22, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

« La presse a pris l’autoroute du capitalisme sauvage, où c’est celui qui a les moyens qui est beau, et c’est lui qui dit et reste toujours du côté de la vérité. Où est le travail d’un journaliste ici, pourquoi brouiller les pistes. Dans cette affaire, moi je n’ai pris position pour personne. Tous sont des compatriotes et humains. Je me suis arrêté sur l’interpellation d’Ernest Obama uniquement et non le fond du dossier. Une scène de barbarie télévisée. Quand bien même on est victime d’une trahison, dans un État de droit on ne se venge pas, on ne substitut non plus à la justice. On demande justice ! Le reste est de la compétence de la justice. Je suis en droit d’attendre le résultat ou jugement », affirme Paul Fils Eloundou, web-journaliste.

{source}<iframe src=”https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fpermalink.php%3Fstory_fbid%3D2849589268483615%26id%3D1923326641109887&width=500″ width=”500″ height=”865″ style=”border:none;overflow:hidden” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowTransparency=”true” allow=”encrypted-media”></iframe>{/source}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Richard Makon sur Vision 4 : «Ceux qui soutiennent Ernest Obama aggravent sa situation»

    Richard Makon sur Vision 4 : «Ceux qui soutiennent Ernest Obama aggravent sa situation»

    Tribune : Cabral Libii s'engage dans la protection de la faune et de la flore du Cameroun

    Tribune : Cabral Libii s’engage dans la protection de la faune et de la flore du Cameroun