in

Le CNC suspend trois journalistes pour dérives médiatiques

Le CNC suspend trois journalistes pour dérives médiatiques

Des cas mettant en cause des journalistes ont été examinés lors de la 32e session ordinaire du Conseil national de la Communication le 11 novembre 2021 à Yaoundé.

Le CNC suspend trois journalistes pour dérives médiatiques
Joseph Chebongkeng Kalabubsu, président du CNC – DR

Trois journalistes suspendus pour une période de deux mois et trois directeurs de publication écopant d’un avertissement. Parmi les cas les plus saillants examinés le 11 novembre dernier à Yaoundé par le Conseil national de la communication (CNC), il y a celui relatif à l’affaire Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, Directeur général de la Caisse nationale de Prévoyance sociale (CNPS), contre l’organe de presse écrite dénommée « Le Zénith ». Le requérant s’insurge contre les déclarations non fondées, de nature à porter atteinte à son honorabilité et à l’image de la CNPS, l’accusant d’une mauvaise gestion des pensionnés. Le CNC a établi la responsabilité de l’organe de presse et a suspendu le journaliste Roger Léon Etoundi, auteur de l’article incriminé pour une durée de deux mois. Le directeur de publication, Flash Zacharie Ndiomo, s’en sort quant à lui avec un avertissement.

 La suspension de l’exercice du métier pour une durée de deux mois a été également infligée à Aboubakar Mamoudou, journaliste dans l’organe de presse « Le Calame » pour publication d’accusations non fondées et offensantes à l’endroit de Mepoui David Eze, administrateur des prisons et régisseur de la prison principale de Yoko. Même sort pour Albertine Essomba, journaliste à «La Voix du Centre » pour information non-fondée visant à détruire la réputation, la dignité et l’image de Gilles Serge Effoudou Mpande, président du Comité des organisations de la gestion collective.

Lors de cette session, deux non-lieux ont été prononcés dans les affaires qui opposaient le directeur général d’Orange Cameroon, Fréderic Debord contre René Ombala, journaliste de l’organe « EcoMatin ». Et Isaac Joël Bela Belinga, expert-comptable et commissaire aux comptes contre le journal « Kalara » et son directeur de publication. Ayant constaté que l’organe mis en cause a usé d’une démarche professionnelle d’investigation, de vérification et de recoupement de l’information, basée sur une exploitation objective de documents officiels, le CNC a rendu une décision de non-lieu à suivre, mettant ainsi un terme à la procédure initiée par le requérant. La dernière affaire qui oppose Avinash Omprakash Hingorani, directeur de Sammy’s Creation et Rêves Voyages agencies contre Frank Kun du journal « EcoMatin » a été reportée pour complément d’enquêtes.

Lors de son propos liminaire, Joseph Chebongkeng Kalabubsu, président du CNC, a une fois de plus attiré l’attention des professionnels des médias sur la gravité des conséquences qui peuvent naître de la publication ou de la diffusion d’informations inexactes, inappropriées et compromettantes pour la cohésion sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Concours d'Agrégation Cames 2021 : 8 nouveaux Agrégé(e)s à l’Université de Yaoundé II

    Concours d’Agrégation Cames 2021 : 8 nouveaux Agrégé(e)s à l’Université de Yaoundé II

    Les Etats-Unis, Royaume-Uni, la Suisse et le Canada contre les exactions commises sur les enfants et les étudiants au Nord-Ouest et au Sud-Ouest

    Les Etats-Unis, Royaume-Uni, la Suisse et le Canada contre les exactions commises sur les enfants et les étudiants au Nord-Ouest et au Sud-Ouest