in

Le camerounais Achille Mbembé reçoit un doctorat honoris causa en Belgique

Achille Mbembe

L’éminent professeur à l’Institut de la recherche sociale et économique à l’université de Witwatersrand, Johannesburg, en Afrique du Sud, vient d’être fait doctorat honoris causa par l’Université catholique de Louvain en Belgique apprend-on de JeuneAfrique.com.


Achille Mbemb%C3%A9
Achille Mbembé – DR

C’est grâce à sa contribution majeure au renouvellement de la pensée en sciences sociales que ce titre va lui être décerné le 24 octobre 2017. « Elle existe pourtant tant dans la débrouille quotidienne et le génie populaire des populations pour continuer à vivre malgré tout, que dans la contribution des ouvriers africains de l’intelligence à la pensée du monde et sur le monde. C’est dans cette veine qu’Achille Joseph Mbembé, un des plus brillants esprits africains de ces dernières années, recevra, le mardi 24 octobre prochain, un doctorat honoris causa à l’Université catholique de Louvain pour sa contribution majeure au renouvellement de la pensée en sciences sociales », déclare son compatriote Thierry Amougou,  professeur-chercheur à l’université catholique de Louvain en Belgique dans son article intitulé « Avec Achille Mbembé, l’Afrique intellectuelle est au zénith en Belgique ».

Pour approfondir :   Cameroun : Canal 2 international, la chaîne privée sur qui personne n'aurait misé

Achille Mbembé reconnu par la Fondation nationale de recherche (NRF) d’Afrique du Sud comme l’un des plus grands chercheurs du continent, a publié une tribune libre ce lundi 09 octobre 2017, dans  le journal français Le Monde, où il pense que le Président Paul Biya serait en train de vivre ses derniers instants au pouvoir.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

le cineaste camerounais jean pierre bekolo

Jean-Pierre Bekolo : « pour sauver le Cameroun, un anglophone doit remplacer Paul Biya »

prison france

France : un camerounais soupçonné de préparer un attentat terroriste en prison