in

La sévère mise en garde de Fame Ndongo à Kamto et ses alliés : «Il ne faut pas jouer avec le Cameroun»

kamto maurice et Fam ndongo

Cet avertissement du secrétaire à la communication du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) est contenu dans un communiqué qu’il a publié le mardi 15 septembre 2020 via ses pages officiels sur les réseaux sociaux.

kamto maurice et Fam ndongo
Fame Ndongo donne un avertissement à Maurice Kamto (c) Lebledparle.com

Comme cela est annoncé depuis de nombreux jours, les militants et sympathisants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) vont battre le pavé le 22 septembre pour réclamer le départ de Paul Biya, au pouvoir depuis 38 ans. Maurice Kamto et ses soutiens reprochent au président de la République d’avoir convoqué les collèges électoraux en vue des élections régionaux le 06 décembre 2020 sans préalablement régler la crise anglophone et modifier le code électoral.

Pour approfondir :   Cameroun : Ce que Maurice Kamto va faire aux États-Unis et en Europe le 12 octobre prochain

Fame Ndongo avertit le camp Kamto

Le gouvernement n’est pas resté de marbre face aux appels à mobilisations qui pullulent ici et là. Aux menaces du ministre de l’Administration territorial Paul Atanga Nji, s’est joint la plume de Jacques Fame Ndongo.  

«Il ne faut pas joueur avec le Cameroun», a prévenu le chancelier des Ordres académiques dans son communiqué.

«Le rassemblement démocratique du peuple camerounais a pris connaissance, avec une stupéfaction inénarrable et indicible, des appels à l’insurrection émanant du Mrc et de certains segments de la société civile, dont le président de la Conférence épiscopale nationale. Ce dernier ; demande aux populations de descendre dans les rues pour arracher un changement de cap#. Le lexème arracher est lourd de signification, on n’arrache jamais pacifiquement, mais brutalement (d’où la connotation insurrectionnelle du verbe arracher dans ce contexte précis)», lit-on dans la suite de ce document dont Lebledparle.com vous livre ci-dessous l’intégralité.

Pour approfondir :   Crise anglophone : Le Général René Claude Meka demande aux séparatistes de déposer les armes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gaelle Enganamouit T

Gaëlle Enganamouit: « Un groupe scolaire et un collège bilingue pour accueillir les pensionnaires de la fondation des rails »

Décès suspect d’un détenu à la prison de Mbanga