in

Olivier Bibou Nissack sur RFI : « Sur la question du gré à gré, nous avons pris acte de ce qu’il y avait eu un recul du régime »

Olivier Bibou Nissack sur RFI : « Sur la question du gré à gré, nous avons pris acte de ce qu’il y avait eu un recul du régime »

Olivier Bibou Nissack, porte-parole du Pr Maurice Kamto lui-même président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC), a réagi aux propos du Pr Jacques Fame Ndongo au microphone de Radio France Internationale(RFI) ce vendredi 3 juillet 2020.

Olivier Bibou Nissack sur RFI : « Sur la question du gré à gré, nous avons pris acte de ce qu’il y avait eu un recul du régime »
Olivier Bibou Nissack ( c) Droits réservés

« Des allégations relatives au gré à gré politique relèvent de la fantasmagorie », telle est la phrase qui résume l’intervention du secrétaire à la communication du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais(RDPC) au microphone de RFI le 1er juillet 2020 et qui n’a pas laissé amorphe le MRC.

Deux jours après, le porte-parole du MRC a, par le même canal, assuré une riposte au missile de son destinataire. Sur la chaine française, le directoire du parti d’opposition a abordé plusieurs questions.

Au sujet du gré à gré au sommet de l’Etat : « Nous l’avons entendu cela de la bouche de M. Fame Ndongo. Sur la question du fré à gré nous avons pris acte de ce qu’il y avait eu un recul du régime sur cette question. Donc pour l’instant, cela avait été renvoyé aux calendres, je dis bien tant mieux…», a-t-il affirmé.

Par ailleurs, a soulevé le camarade de parti de Maurice Kamto : « Nous revenons dans la situation du statuquo ante », faisant un retour à la présidentielle du 7 octobre 2018 pour s’appesantir sur la crise dite anglophone et la situation de certains prisonniers : « Imaginez-vous à la Cour d’appel de la région du  Centre à Yaoundé comparaissent injustement en ce moment le vice-président national Mamadou Mota et d’autres prisonniers politiques…. », cite en exemple le militant du parti déclaré deuxième à la présidentielle du 7 octobre 2018.

 

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>? Au <a href=”https://twitter.com/hashtag/Cameroun?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Cameroun</a>, «la priorité c’est solder le passif de la présidentielle de 2018» estime Olivier Bibou Nissack, porte-parole de l’opposant Maurice <a href=”https://twitter.com/hashtag/Kamto?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Kamto</a>. <br>►Invité Afrique de <a href=”https://twitter.com/ChBoisbouvier?ref_src=twsrc%5Etfw”>@ChBoisbouvier</a> <a href=”https://twitter.com/hashtag/RFImatin?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#RFImatin</a> ? <a href=”https://t.co/2YwpeOjwP2″>pic.twitter.com/2YwpeOjwP2</a></p>&mdash; RFI (@RFI) <a href=”https://twitter.com/RFI/status/1278959541711970304?ref_src=twsrc%5Etfw”>July 3, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

{/source}

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

     Cameroun : La revue de presse de ce vendredi 3 juillet 2020

     Cameroun : La revue de presse de ce vendredi 3 juillet 2020

    Cameroun : Cabral Libii invite les députés à ne pas voter le projet de loi sur les associations culturelles et artistiques

    Cameroun : Cabral Libii invite les députés à ne pas voter le projet de loi sur les associations culturelles et artistiques