in

La revue de presse camerounaise du mercredi 17 avril 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 17 avril 2024.

Revue de presse camerounaise

Pr Dieudonné Emmanuel Pegnyemb, un chimiste à la tête de l’université de Bertoua. En kiosque ce matin, le quotidien Econews renseigne que le ministre d’État, ministre de l’Enseignement Supérieur, Jacques Fame Ndongo installe ce jour dans la Région de l’Est, le Pr Dieudonné Emmanuel Pegnyemb comme recteur de l’Université de Bertoua, une institution créée en 2022. Sa mission sera de « relever les défis du développement infrastructurel et académique de ce jeune établissement et en faire un pôle d’excellence universitaire », peut-on lire.

Lutte contre la vie chère, les ventes groupées se généralisent. À en croire le journal du comité central du Rassemblement démocratique du Peuple camerounais (RDPC) qui en parle, ces opérations de ventes directes permettent aux consommateurs de s’approvisionner à prix bas, en produits de grande consommation. L’Action en kiosque en donne plus d’explications ce matin.

Un complexe multisport de pointe inauguré par le ministre des Sports et de l’Éducation physique, Narcisse Mouelle Kombi, le 16 avril 2024 à Dschang dans la région de l’Ouest. Ledit complexe, renseigne Le Drapeau, est une infrastructure du Centre national de la jeunesse et des sports (Cenajes) rénovée. Il comprend plusieurs terrains de volleyball, de basketball, de handball, de tennis et une piste d’athlétisme de 200 mètres.

Le journal La Voix du Consommateur questionne la décision d’homologation des prix du riz prise par le ministre du Commerce. En effet, dans un communiqué daté du 11 avril 2024, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a annoncé une baisse des prix du riz. Curieusement, constate notre confrère, seules les villes de Douala et Yaoundé sont concernées par cette baisse jugée dérisoire. « Quel est le prix du riz au consommateur final pour les autres villes camerounaises à l’instar de Maroua, Bamenda, Bertoua, Foumban et Ntui ? Il est temps que le Ministre du commerce sache que l’homologation des prix des denrées alimentaires ne se résume pas à nos deux grandes villes car la spéculation des commerçants véreux cause d’énormes préjudices aux ménages vivant loin des grands centres urbains », indique le journal.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du lundi 21 août 2023

Cameroon Tribune se penche sur les inscriptions sur les listes électorales. Selon que qu’on peut lire dans le journal ce matin, au moment où Elections Cameroon multiplie les stratégies pour enrôler un maximum de personnes en âge de voter, de nouveaux acteurs montent au créneau. Issus de la société civile, des milieux artistiques et des réseaux sociaux, ils invitent les citoyens à se faire enregistrer pour ne pas manquer les rendez-vous majeurs prévus en 2025.

Sept mois après l’obtention de son agrément bancaire, Africa Golden Bank continue de se faire attendre. Selon EcoMatin de ce matin, l’établissement de crédit porté par le milliardaire Samuel Foyou n’est pas prêt de lancer ses activités de collecte et d’allocation des ressources sur le marché camerounais. D’après le journal, cette attente pourrait être sanctionnée par le régulateur, car l’établissement dispose d’un délai règlementaire de 12 mois après la délivrance du précieux sésame pour démarrer ses activités. Le journal d’Emilie Fidieck indique par ailleurs que la banque retarderait son lancement dans le sillage d’une grosse acquisition sur le marché camerounais. Notre confrère propose une analyse de la situation dans sa sortie de ce jour.

Le quotidien Mutations s’intéresse à la décision de Starlink, fournisseur d’accès internet par satellite, d’interrompre ses services dans plusieurs pays. Dans ses pages 8 et 9, ce retrait sur le marché local pourrait générer de lourdes conséquences pour beaucoup d’entreprises et start-ups.

Pour approfondir :   Cameroun : Des membres de la garde présidentielle impliqués dans un complot contre Paul Biya

Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana prescrit transparence et objectivité dans le cadre de la répartition de la 3e prime qualité du cacao. Cette recommandation a été faite, le 16 avril à Yaoundé, au Comité chargé du suivi et du paiement de l’appui du chef de l’Etat, Paul Biya, aux producteurs de cacao de grade 1. C’était à l’occasion de la conférence de presse relative au lancement officiel des opérations d’identification et de sélection des bénéficiaires, au titre des campagnes 2020-2021 et 2021-2022. InfoMatin en parle dans ses colonnes ce matin.

La Voix des Jeunes parle nous apprend ce matin que le corps sans vie de la jeune EVA, âgée de 28 ans, a été découvert en état de décomposition dans sa résidence située au quartier Nkoabang à Yaoundé, le 13 avril 2024. Elle aurait été égorgée à domicile, suivant les informations du journal.

Marc Brys, le nouvel entraineur des Lions Indomptables est en prospection en Europe. Selon Le Jour qui relaie cette information, le Belge travaille déjà pour constituer un groupe en vue d’affronter les éliminatoires de la Coupe du Monde 2026.

« Sérail : Intrigues sous couvert des Lions indomptables », titre Repères en kiosque ce jour. Par ce titre, le journal explique quelques dignitaires du régime, bien au fait des textes et de l’organisation du système, tentent de créer des polémiques autour de la récente désignation du staff technique, administratif et médical de la sélection de football. Leur coup, dans ce cadre contre le ministre d’État et Sg/Pr, M. Ngoh Ngoh, a été éventé.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Episcopat

Les évêques de l’église du Cameroun lance un appel aux Camerounais an vue de l’élection présidentiel de 2025

Mahamat Idriss Déby, nouvel homme fort du Tchad (c) Droits réservés

[Opinion] : Mahamat Idris Déby, vers une nouvelle politique indépendante de l’influence française ?