in

La revue de presse camerounaise du lundi 8 mai 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 13 mai 2024.

REVUE MBALO

Le Drapeau : Le journal de Carole Tamba par de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal et nous fait constater que « le joyau énergétique se met en place ». Selon le journal Le Drapeau, lors de la cérémonie présidée par le ministre de l’Eau et de l’Énergie Gaston Eloundou Essomba, à Batchenga, le 10 Mai 2024, le groupe numéro 1 de cette centrale hydroélectrique a été synchronisé et couplé, permettant ainsi l’injection de 60 MW d’électricité dans le réseau interconnecté sud du Cameroun. « Une matérialisation de la promesse du Chef de l’État Paul Biya qui fera du Cameroun le premier exportateur d’électricité en Afrique centrale grâce à son interconnexion avec le Tchad », peut-on lire.

La Météo : Le journal parle lui aussi de la mise en service du groupe 1, du barrage de Nachtigal. En ses pages 2 et 3, le journal indique que comme annoncé par le chef de l’Etat, Paul Biya, lors de son discours à la nation, le 31 décembre 2023, « le Minee, qu’accompagnaient le Minfi, Louis Paul Motaze et le Minepat, Alamine Ousmane Mey, a, ce 10 mai à Ndokoa, département de la Lékié, région du Centre, procédé à la synchronisation et couplage du Groupe n°1 de la centrale hydroélectrique au Réseau Interconnecté Sud ». A l’occasion, Gaston Eloundou Essomba a assuré que les 6 autres groupes seront progressivement mis en services, afin d’atteindre la puissance complète de 420 mégawatts en décembre 2024, pour répondre aux besoins des industries et ménages.

Bougna : 1220 Mds de FCFA pour le lancement des travaux d’exploitation du Gisement de Fer de Nabeba. Le journal de Frégis Tchouta qui en parle fait savoir que cet argent a été mobilisé par le consortium des investisseurs chinois. Le projet lancé ce 08 mai devrait transformer le paysage économique du Cameroun et du Congo.

 Repères : « Affaire PAD – Cabinet Atou : Délit d’initié et détournement de biens publics », titre le journal. Alors qu’il ne pouvait en aucun cas revendiquer les responsabilités qui incombent à un liquidateur officiel, le cabinet conseil proclame, à travers des médias, que la vente des actifs résiduels des ex Oncpb, Régifercam et Onpc, avait pour but d’apurer le passif de ces trois entreprises. De telles déclarations « mensongères visent à créer la confusion et, surtout, à dissimuler un vaste stratagème de malversations de ressources de l’Etat dont il était chargé d’assurer uniquement la sauvegarde », peut-on lire.

Pour approfondir :   Cameroun : André Luther Meka accuse certains militants du MRC de stigmatiser la communauté du grand nord

Échos Santé : 300 enfants enrôlés à la Couverture Santé Universelle (CSU) phase 1 par l’Association des Sages-Femmes et Assimilés du Cameroun (ASFAC). Cette dernière a profité de la tenue de ses 15èmes journées scientifiques nationales à Bafoussam pour enrôler 300 enfants de 0 à 5 ans à la CSU. Cette initiative, apprend-on, s’inscrit dans le cadre du paquet d’offre de service de prévention d’anémie et de malnutrition mis en place par l’ASFAC. En plus de l’enrôlement « I’ASFAC a également sensibilisé plus de 200 adolescents aux thématiques de la parenté responsable, des grossesses non désirées, de la planification familiale, des avortements et des infections à VIH », t des enfants à la CSU, renseigne Échos Santé en kiosque.

Horizon News : Dans sa publication de ce matin, le journal traite de l’actualité entre la Fédération camerounaise de Football et le ministère des Sports. D’après ce qu’on peut  lire dans le journal, la Fédération camerounaise de football, dirigée par l’emblématique footballeur Samuel Eto’o, a décidé de désamorcer les tensions en approuvant la nomination de Marc Brys en tant que sélectionneur des Lions Indomptables. « Cette décision repose sur ses compétences et son respect des lois et règlements de l’État », écrit le journal en kiosque ce matin.

Le Témoin : Le journal s’intéresse aussi à la Couverture Santé Universelle, qu’il présente d’ailleurs comme une « véritable révolution sociale du Président Paul Biya ». Dans son développement, le journal de Francis Bonga explique que le mouvement de « chantage » et de « sabotage » que certains hommes de média tentent désespérément d’implémenter ces derniers temps à travers des contre-vérités sur la CSU, « est la preuve par neuf que cette politique du Chef de l’État est une véritable révolution sociale. Et par conséquent, elle ne fait pas les affaires de certaines per- sonnes habituées aux vieilles habitudes et prêtes à payer gros pour sa destruction », peut-on lire.

Pour approfondir :   Yaoundé : Maurice Kamto convoqué ce 21 février au Tribunal militaire

Le Zénith : Notre confrère parle d’un bras de fer entre le ministre du Travail et le maire de la Commune d’arrondissement de Yaoundé 5, ceci suite à une troisième baisse de salaire enregistrée dans la municipalité. En effet, lit-on, cette autre ponction salariale intervenue le mois dernier arrive après celles de juin 2021 et d’avril 2023, au mépris du message-porté du ministre du Travail et de la Sécurité Sociale du 16 avril 2024, qui demande aux acteurs : « de bien vouloir préserver les droits acquis au profit des travailleurs des Collectivité Territoriales Décentralisées dans la mise en œuvre de la législation et de la règlementation en vigueur ».

InfoMatin : Notre confrère parle de la consommation des produits locaux et nous fait savoir qu’à l’ouverture, ce 10 mai au supermarché Playce à Yaoundé, de « La quinzaine du Made in Cameroon », en prélude à la Fête de l’Unité, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a invité les consommateurs à profiter des ventes promotionnelles pour découvrir la richesse et le savoir-faire camerounais au sein des espaces marchands.

Défis Actuels : Péril sur le financement du Bus Rapid Transit à Douala. Deux ans après l’accord de la Banque mondiale pour un financement de 250 milliards de FCFA destiné au projet de mobilité urbaine à Douala, le gouvernement Camerounais n’a toujours pas signé les documents nécessaires pour recevoir cet important appui financier. Une situation en passe de compromettre le déblocage des fonds et de geler le projet.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Brys

Cameroun : La Fécafoot dénonce la publication de la liste de Marc Brys 

Marc Brys

Cameroun – Marc Brys : « Me voici donc à la Fécafoot »